Après plus de huit mois de crise sanitaire, il semble qu’une lueur d’espoir se pointe à l’horizon : l’entreprise américaine Pfizer aurait développé un candidat vaccin « efficace à 90 % » contre la COVID-19 et le Canada en recevra des millions de doses.

C’est ce qu’a réaffirmé le premier ministre Justin Trudeau ce lundi, en point de presse à Ottawa. 

Pour sa part, l’entreprise pharmaceutique, surtout connue pour la création de la « petite pilule bleue » Viagra, a annoncé l'avancement de sa recherche dans un communiqué.

La sélection de l'éditeur: Des centaines de Québécois réunis dans plusieurs rassemblements illégaux ce week-end

On va commencer avec des populations prioritaires pour les vaccinations, mais on devrait en avoir de plus en plus au fil des mois, y compris avec d'autres potentiels candidats vaccins. Justin Trudeau

Comme l’a dit le premier ministre, les Canadiens se sont réveillés avec une « bonne nouvelle » ce matin.

Justin Trudeau a réitéré que le Canada a signé une entente en août dernier avec Pfizer pour une « première vague » de distribution de millions de doses d’un océan à l’autre.

Toutefois, le premier ministre demande aux Canadiens de rester prudents et patients, affirmant que le vaccin de Pfizer pourrait être disponible en début d’année 2021.

« On voit la lumière au bout du tunnel, mais on doit faire notre part, rester forts et ne pas lâcher. Peut-être pour quelques mois encore », dit-il.