Vahiné Lefebvre de POP Underwear se confie sur les moments difficiles de son accouchement

« J'ai senti la panique. »

Rédactrice senior, Narcity Québec
Vahiné Lefebvre de POP Underwear se confie sur les moments difficiles de son accouchement

Plus de deux semaines après l'arrivée de son premier enfant, Vahiné Lefebvre de POP Underwear s'est confiée au sujet de son accouchement dans une vidéo publiée sur YouTube le 14 décembre et elle s'est ouverte sur les moments plus difficiles.

C'est le 28 novembre sur son compte Instagram que Vahiné avait partagé les premières images deMilan qui est né le 26 novembre et maintenant, on en sait plus sur le déroulement de sa naissance.

Dans les premières minutes de la vidéo, l'entrepreneuse, accompagnée de son amoureux, explique que ses contractions ont débutées le mercredi 24 novembre et que c'est finalement le vendredi matin qu'elle s'est rendue à l'hôpital pour accoucher.

Même après plusieurs heures de contractions, elle a décidé d'utiliser des méthodes de méditation et de relaxation plutôt que l'épidurale pour endurer la douleur.

Cependant, les choses sont devenues plus ardues quand est venu le temps de pousser alors que son corps travaillait déjà depuis des jours :

« Rendue [dilatée] à 10, c'est là qu'ils m'ont dit [qu'il fallait que je commence à pousser] puis là, ça a vraiment été, moi, personnellement, la partie quasiment la plus dure parce que ça faisait tellement longtemps que j'ai en contractions que je n'avais comme plus d'énergie pour la poussée. »

Vahiné confie ensuite que, une fois la tête passée, son bébé avait le cordon autour du cou puis son épaule n'arrivait pas à passer. C'est à ce moment-là que les événements ont pris une tournure qui a inquiété les nouveaux parents :

« Quand ils ont vu que le bébé ne passait pas, ils ont juste allumé les lumières puis ça, ça m'a vraiment sorti de ma zone de confort totalement puis ils ont juste callé tout le monde dans la chambre. [...] J'ai senti la panique.

« Là, il y a deux infirmières qui sont arrivées sur mon ventre puis elles m'ont juste regardé puis elles m'ont dit "On est vraiment désolées, mais ça va faire mal." [...] Elles ont commencé à pousser, mais comme si elles me réanimaient », ajoute-t-elle.

Bien qu'elle ressentait beaucoup de douleur, cette technique a permis de faire sortir le bébé du ventre de Vahiné avant que cette dernière ne rencontre une nouvelle difficulté : elle a commencé à faire une hémorragie alors que son utérus n'arrivait pas à se refermer complètement.

« Le bébé était quand même gros, 8,5 livres c'est un bon bébé. [Mon utérus] n'arrivait pas à se fermer au complet fait que là je perdais beaucoup de sang puis à ce moment-là, ils ont continué à peser sur mon ventre... », a-t-elle commencé.

« Pour simuler des contractions pour justement que l'utérus se ferme, c'était comme une réanimation.», a continué Jean-François.

Vahiné a ensuite expliqué que pendant dix à quinze minutes, l'équipe médicale l'a accompagnée afin d'éviter les complications pendant que le papa attendait à l'extérieur de la chambre. Finalement tout est rentré dans l'ordre et elle a reçu des points de suture à froid, ce qui n'a pas très bien conclu l'accouchement, selon le duo.

Le couple a ensuite dormi deux ou trois nuits à l'hôpital avant de retrouver leur cocon familial, en compagnie de leur nouveau-né.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Laurie Forget
Rédactrice senior, Narcity Québec
Laurie Forget est rédactrice sénior chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en divertissement et téléréalités, et réside sur la Rive-Nord de Montréal.
Recommandé pour toi
Loading...