Montréal a enfin pu emboîter le pas au reste de la province cette semaine et ouvrir ses restaurants. Il y a bien sûr des mesures de distanciation sociale en place qui engendrent des frais pour les propriétaires, mais un restaurant de Montréal a dû retirer une « taxe COVID » qu'il avait imposé à ses clients.

La Pizzeria Napoletana, située dans le quartier de la Petite Italie, s'est retrouvée dans l'eau chaude cette semaine après que des clients aient découvert des frais « COVID » de 4 $ sur leur facture.

Or, il semblerait que ce genre de taxe soit interdit par la loi. En effet, selon l'Office de la protection du consommateur, les commerçants doivent inclure tous les frais dans les prix finaux. 

« Un commerçant peut majorer ses prix en raison des frais engendrés par la COVID-19, mais ces frais doivent être inclus dans le prix annoncé », peut-on lire sur le site Internet de l'organisme.

Sur Facebook, une publication montrant une photo d'un reçu avec ces frais additionnels a été partagée plus de 1 400 fois.

Dans les commentaires, plusieurs ont exprimé leur colère face à cette « taxe COVID » et certains ont même affirmé vouloir boycotter le restaurant.

En fin de soirée le 25 juin, Pizzeria Napoletana a annoncé sur sa page Facebook le retrait de ces frais et s'est excusée auprès de sa clientèle.

« Ce frais n’a pas été ajouté de mauvaise foi », peut-on lire dans la publication.

« Nos dépenses ont considérablement augmenté. Nous terminons en espérant que tous comprennent que ce frais n’a pas du tout été ajouté pour profiter d’une situation qui est difficile et triste pour tout le monde. »

La pizzeria a aussi précisé que tous ceux qui ont payé ces frais pourront se faire rembourser sous présentation de leur facture au restaurant.

Alors, si tu vas au restaurant prochainement, vérifie bien ton reçu pour t'assurer qu'il n'y a pas de « taxe COVID »!

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications