Ce lundi 10 août, en début d'après-midi, le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, s'est présenté devant les médias afin de dévoiler sa version actualisée du plan de la rentrée scolaire de l'automne 2020 pour les écoles du Québec. 

M. Roberge y a annoncé certaines règles qui changeront certainement le quotidien des étudiants à travers la province, et ce, tant au primaire qu'au secondaire. 

Alors que les cours à distance ont pris le relai de nombreux cours en classe depuis le début de la crise sanitaire, les élèves du primaire et du secondaire devront répondre présent physiquement à leurs cours cet automne. 

Les différentes mesures mises en place ont pour but d'augmenter la sécurité des différents intervenants du milieu scolaire :

« Avec les précisions apportées aujourd'hui, toutes les écoles seront bientôt prêtes pour accueillir nos élèves et le personnel scolaire, et ce, dans les environnements les plus sécuritaires qui soient », a déclaré le ministre de l'Éducation. 

À partir de la cinquième année, le port du masque sera obligatoire lors des déplacements à l'intérieur des établissements et dans les transports scolaires ou publics. 

Toutefois, cette règle ne s'applique pas à l'intérieur des classes, « ni dans une salle utilisée à des fins de restauration pendant la consommation de nourriture ou de boissons », peut-on lire dans un communiqué.

Cette obligation s'adresse donc également aux élèves du secondaire, des programmes de formation professionnelle et générale aux adultes ainsi que pour tous les membres du personnel.

Les visiteurs devront, quant à eux, toujours porter le masque, sauf s'ils sont assis dans une salle de spectacle, par exemple, où une distance de 1,5 mètre devra être maintenue.

Le concept des classes réduites en plusieurs sous-groupes sera également rayé des plans.

Les classes retrouveront donc leur nombre habituel d'élèves, qui représentera ladite « bulle » et devra demeurer stable.

La distanciation sociale de deux mètres n'aura pas à être maintenue dans ces bulles.

Toutefois, entre les élèves et les membres du personnel, elle sera toujours de mise.

Certains n'auront également pas à se présenter en classe à l'automne. 

Ceux qui sont plus vulnérables au nouveau coronavirus, soit « ceux présentant une condition médicale particulière », pourront bénéficier de cours à distance.

Les élèves dont un proche est également aux prises avec une condition le mettant à risque pourront aussi se tourner vers cette option.

Le Guide pour la gestion des cas et des contacts de COVID-19 en milieu scolaire de l'INSPQ sera mis à jour et transmis aux organisations scolaires le 17 août. 

« Dans tous les cas, les parents de l'école en question seront avisés de la situation en cas d'éclosion et des mesures déployées dans les meilleurs délais par leur centre de services scolaire. »

Partage ton histoire
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter