Plusieurs signes montrent que la crise actuelle se veut non seulement sanitaire, mais économique : pertes d'emplois, fermetures définitives de commerces, prestations canadiennes d'urgence. Et il semblerait qu'une autre dépense va s'ajouter à ton budget, car ton paiement minimum de carte de crédit augmentera encore cette année, et ce, dès le mois d'août.

L'Office de la protection du consommateur (OPC) en a fait l'annonce par voie de communiqué ce lundi 20 juillet. Cette année, dès le 1er août, le paiement minimum exigé pour les cartes de crédit passera à 2,5 % du solde.

Avec comme but avoué de prévenir le surendettement chez les Québécois, ce volet de la Loi sur la protection du consommateur (LPC) a pour objectif de se rendre à 5 % d'ici 2025.

Ce virage amorcé l'an dernier par l'OPC vise à apporter des modifications à la LPC.

La hausse de 2020 est de 0,5 % par rapport au taux établi en 2019.

L'OPC a partagé la nouvelle sur sa page Facebook, le 20 juillet : « CARTE DE CRÉDIT Un changement à compter du 1er août 2020 pour réduire les frais de crédit que vous payez. »

Dans son communiqué, l'Office soutient que peiner à payer le paiement minimum d'une carte de crédit peut être annonciateur de problèmes financiers, présents ou futurs. 

Et s'en rendre compte rapidement permet d'éviter qu'il ne soit trop tard pour prendre des actions et remédier à la situation. 

Il rappelle aussi que diverses associations existent, répondant gratuitement aux questions des consommateurs inquiets.

Et comme certains le savent déjà, ne procéder qu'au paiement minimum d'une carte de crédit ne met pas le détenteur à l'abri des intérêts, bien au contraire.

L'OPC propose cet exemple : « Pour un solde de 1 000 $ sur une carte dont le taux de crédit est à 19,9 %, un consommateur qui ferait un paiement minimum fixé à 2,5 % rembourserait sa dette en 14 ans et 7 mois, en payant des frais de crédit de 1 443,99 $. »

C'est près d'une fois et demie son solde de départ.

En augmentant le paiement minimum à 5 % du solde, le détenteur paierait son dû en six ans et le montant des intérêts s'élèverait à 441,87 $.

Il est important de savoir que depuis 2019, toute personne qui obtient une nouvelle carte de crédit doit déjà se soumettre à un paiement minimum de 5 %.

Si cette nouvelle obligation peut sembler sévère, l'Office tente néanmoins de poursuivre sa mission, qui reste de protéger les consommateurs.

Rejoins la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter