Depuis les élections de 2016, arrivée au pouvoir de Donald Trump, plusieurs Américains démontrent un certain engouement quant à immigrer au Canada. Mais il y a des choses qu’ils devraient savoir avant de déménager au Québec.

L’inquiétude et l’incertitude face aux résultats des élections américaines font peur à plusieurs Étatsuniens... et aux Canadiens.

Est-ce que ce sera un autre quatre ans sous Donald Trump ou un vent de fraîcheur fera son arrivée avec Joe Biden? Ça reste à savoir.

La vie au Canada est bien différente qu’aux States, il faut l’admettre. En revanche, la vie et la culture au Québec sont tout aussi différentes.

Voici donc quelques conseils et choses à savoir sur le Québec avant de prendre un vol aller simple vers chez nous. 

La sélection de l'éditeur : Ce resto en zone rouge prévoit rouvrir et Geneviève Guilbault les rappelle à l'ordre

Il fait froid, encore plus en degrés Celsius

La différence sera moindre si l'Américain quitte le Vermont pour s'établir à Drummondville. 

Mais s'il part du Texas pour s'établir à Sept-Îles, il risque de s'ennuyer de suer de l'arrière rotule.

Le degré Celsius fait aussi partie de notre culture, mais on utilise parfois aussi le Farenheit pour certaines mesures.  

« Mets pas le four à 350°, il fait 36° dehors et la piscine est à 83°! » serait une phrase assez commune au Québec.

Ça peut devenir mélangeant. 

Thanksgiving est en octobre

Contrairement aux Américains, l'Action de grâce a lieu en octobre et ce n'est pas aussi big qu'au sud de la frontière.

À titre d'exemple, il n'y a pas de parade sur la rue Sainte-Catherine avec des Snoopy géants. Les vrais savent.

De notre côté, la longue fin de semaine du mois d'octobre, c'est plus une occasion pour aller cueillir des pommes et cuisiner des potages. 

My name is Hortons. Tim Hortons

C'est un moment d'adaptation, mais ça vaut le coup. Le Québec a perdu son dernier Dunkin' Donuts en 2019.

C'est le bon moment d'essayer un Club à la Tim et l'excellent service. Il va triper raide.

Les formats disponibles dans nos fast-food sont différents

« Différent » est un terme somme toute modeste.

Dès que tu franchis la frontière pour te rendre aux États-Unis, ton format XL de boisson gazeuse est digne d’une piscine en spécial chez Club Piscine. 

On est raisonnable, disons-le!

L'envolée de matelas sur l'autoroute le 1er juillet

L’Américain va être surpris de voir des U-Haul un peu partout dans les rues, routes, autoroutes du Québec. En plus d'être la fête du Canada,  it's moving day, buddy

Si ce n’est pas un camion de déménagement, ce sera un matelas mal attaché, mal strappé au 4x4 de ton mon'oncle et qui risque à tout moment de prendre son envol.

Le système de santé

En devenant citoyen canadien et québécois, l’Américain aura accès à des soins de santé gratuits. Tu peux rester 26 heures à l’urgence, mais c’est gratuit!

Et s’il est hospitalisé en raison de la COVID-19, il ne ressortira pas endetté jusqu’au cou.

Le cégep

« Menute papillion! » Si un jeune Américain doit terminer son secondaire dans la Belle Province, il n'ira pas directement à l'université (qui ne lui coûtera pas des dizaines de milliers de dollars par année). 

Il pourra s'y spécialiser dans un domaine ou faire comme les trois quarts des Québécois, aller en sciences humaines – profil monde.

On speak le franglais

Plusieurs Américains l'ignorent, mais au Québec, ça se passe majoritairement en français.

On est capable de mixer la langue de Molière à celle de Shakespeare, en plus d'avoir nos propres termes à nous. 

Ici, pas question de prendre le subway pour se rendre au magasin. On prend le métro pour aller au dépanneur ou encore au dép. 

So, do you wanna go manger une poutine ou au Cinéma L'Amour? 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications