Les Québécois en zone rouge doivent se contenter de la livraison ou des commandes pour emporter en restaurant depuis la fermeture des restos en octobre dernier. Pourtant, la fermeture des musées et des salles à manger n’était pas dans la mire de la santé publique et du Dr Horacio Arruda.

C’est du moins ce qu’a affirmé le directeur national de la santé publique du Québec hier, en commission parlementaire.

Il y était pour répondre aux questions des différents partis de l’opposition au sujet de la pandémie de la COVID-19 au Québec.

La sélection de l'éditeur : Les passes Osheaga 2021 sont en vente et c'est si cher que tu peux payer en 4 versements

Le gouvernement a choisi de le faire. On était confortable, mais ça n’aurait pas été notre premier scénario.


Dr Horacio Arruda

Lorsque questionné par Pascal Bérubé du Parti Québécois, Dr Arruda a répondu qu’il avait plutôt suggéré d’encadrer leur ouverture.

L’un des plans était de restreindre l’accès aux bulles familiales seulement.

« Le cœur des recommandations a été respecté, précise Horacio Arruda, mais quelques fois, [le gouvernement Legault est allé] plus loin. »

Le médecin spécialiste a ajouté être « confortable » avec le cadre d’analyse du gouvernement.

Lors de son allocution d’entrée, le directeur national a affirmé observer un « relâchement » de la population, invitant les Québécois à faire preuve « d’extrême rigueur », suivre les règles sanitaires et diminuer les contacts.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications