Sign in
FR - Nouvelles

Alerte Amber: La conjointe de Martin Carpentier lui envoie un message (VIDÉO)

Les recherches ont d'ailleurs été resserrées, mais toujours à Saint-Apollinaire.
Alerte Amber: La conjointe de Martin Carpentier lui envoie un message (VIDÉO)

Près de 40 heures se sont écoulées depuis la disparition des Carpentier qui a fait déclencher une alerte Amber au Québec, et les proches de la famille sont toujours sans nouvelles. Voilà que la conjointe de Martin Carpentier livre un témoignage vidéo sur les réseaux sociaux.

 La Sûreté du Québec a partagé la vidéo de Cathy Gingras afin que son conjoint donne signe de vie et pour inciter les gens à rester vigilants.

« Martin, on s'inquiète. On n'a pas eu de nouvelles de toi depuis l'accident. On se demande si t'es correct, les filles Romy et Norah, on veut savoir si elles vont bien. Si toi, tu vas bien », exprime Mme Gingras.

« L'important c'est que vous autres vous allez bien, le reste, on s'en fout du reste, on veut juste savoir que vous êtes correct », ajoute-t-elle. 

Selon ce que le porte-parole de la SQ, Louis-Philippe Bibeau, a confirmé à Narcity, de nouveaux éléments d’enquête ont amené le corps de police à déplacer son poste de commandement et ses effectifs dans les environs de la rue Veilleux, à Saint-Apollinaire.

Sans pouvoir quantifier le nombre d’informations reçu depuis hier de la part des citoyens, Sergent Bibeau affirme que certaines d’entre elles portent à croire que « les personnes recherchées auraient pu être dans le secteur, d’où le déplacement du poste de commandement ».

Quant au déclenchement tardif de l’alerte Amber, M. Bibeau affirme qu’il faut remplir « certains critères » et qu’il manquait toujours des morceaux au casse-tête dans la nuit de mercredi à jeudi.

Bien que non médiatisées, les recherches étaient déjà en cours bien avant l’alerte Amber, confirme-t-il.

Rappelons que les jeunes Norah, 11 ans, Romy, 6 ans, et leur père, Martin Carpentier, 44 ans, ont disparus après que leur véhicule ait subi une embardée mercredi soir.