Recherche sur Narcity

Élisabeth Rioux répond aux rumeurs sur sa séparation avec Christo Contreras

« Les rumeurs sont juste en train de me tuer. »

Éditrice junior, Narcity Québec
Élisabeth Rioux répond aux rumeurs sur sa séparation avec Christo

Après avoir annoncé sa séparation avec Christo Contreras ce 19 février, Élisabeth Rioux a décidé de répondre aux rumeurs dans sa story Instagram quelques heures plus tard. Nombreux.ses sont les Québécois.es à jaser sur la fin de cette relation et l'entrepreneuse à la tête de la marque de vêtements et de maillots de bain Hoaka a décidé de mettre les choses au clair en dévoilant de nouveaux détails sur sa situation amoureuse.

« Honnêtement, les gens qui parlent de ma rupture : je vous déteste. Je suis vraiment au bord du gouffre à propos de cette situation et votre jugement de m*rde sur une situation dont vous n'avez aucune idée me fait tellement mal. Désolé si je commence à être grossière, mais j'étais tellement triste à propos de cette situation, je l'ai surmontée, et je recommence à avoir une vie heureuse, mais les rumeurs sont juste en train de me tuer », a-t-elle expliqué.

L'influenceuse qui avait pour projet de partir vivre au Costa Rica explique également pourquoi elle avait dernièrement annoncé avoir acheté une maison au Québec pour s'installer avec Christo.

« J'ai abandonné mon rêve de déménager au Costa Rica pour rester au Canada avec lui, ce que j'étais heureuse de faire, car j'étais plus que sûre que c'était une relation qui durerait pour toujours et c'est aussi pourquoi j'ai partagé notre relation avec vous, même si je savais que je serais jugée pour ça, mais maintenant c'est juste trop », a-t-elle poursuivi.

Elle a ensuite expliqué être une « amoureuse de l'amour » et avoir toujours rêvé de trouver « le partenaire idéal » afin de « fonder une famille ».

« J'ai grandi entouré de toute ma famille qui m'a inspiré et m'a montré que c'était possible. J'ai vraiment essayé de trouver ça, mais je ne l'ai toujours pas, maintenant je suis juste au-dessus de ça et ce n'est même plus un objectif. En fait après ma relation avec le père de Wolfie ce n'était déjà plus mon objectif. Après ma relation abusive, je voulais vraiment me concentrer sur Wolfie, mais la vie a mis Christo sur notre chemin. Nous étions juste amis pendant très longtemps parce que je ne pensais même pas à entrer dans une relation, ce n'est pas du tout ce que je voulais », a continué d'expliquer Élisabeth Rioux.

La Québécoise s'était séparée de son ex et le père de sa fille, Bryan McCormick, fin 2020. Elle avait ensuite partagé son quotidien avec Christo, qu'elle nommait comme son ami. C'est dans une publication datant du 6 décembre 2021 que l'entrepreneuse avait annoncé qu'elle était en couple avec lui.

« Enfin, vous savez ce qui s'est passé, ce n'était pas forcé, c'était lent et c'est arrivé naturellement, mais ce rêve a été brisé en une journée, c'était vraiment blessant, mais maintenant je vais bien et je suis vraiment heureuse. Je vais me concentrer sur Wolfie comme je l'ai toujours prévu. Vous n'avez pas besoin de faire ces suppositions ennuyeuses. Comme "Wolfie est triste maintenant," qu'est-ce que vous savez que je ne sais pas? "Christo n'était que la nounou," je pense qu'il est resté seul max deux fois avec elle lol arrêtez juste une minute, je comprends que vous êtes curieux, vous pouvez avoir des questions mais ne présumez pas des choses c'est tout », a-t-elle poursuit.

Concernant les rumeurs autour de Shane, son ami avec qui elle est à Hawaii, Élisabeth a répondu : « Nous sommes littéralement avec sa petite amie. J'ai des amis gars et Wolfie va apprendre que oui, les filles et les garçons peuvent être amis. Si je postais Wolfie dans les bras d'une copine, personne n'aurait rien dit, maintenant juste parce que c'est un garçon les gens ont leur truc à dire?! »

Elle a également demandé aux gens qui lui envoient des messages comme quoi que sa fille aurait besoin d'une figure paternelle d'arrêter.

« Comme si c'était ma faute si elle n'en avait pas? Comme si je voulais que ça se passe comme ça? Si votre commentaire n'aide pas, ne le dites pas », a-t-elle conclu.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

Recommandé pour toi

Loading...