Ce que tu dois savoir sur les restrictions pour les voyages ailleurs au Canada

Dois-tu faire une quarantaine si tu prends l'avion jusqu'à Vancouver?
Est-ce qu'on peut se déplacer entre les provinces canadiennes? Voici tout ce que tu dois savoir

Les voyageurs internationaux qui rentrent au Canada ont beaucoup fait jaser ces temps-ci, mais qu'en est-il des déplacements entre les provinces? Est-ce que les mêmes règles s'appliquent?

Pour ceux qui auraient à se déplacer dans les Rocheuses ou dans les Maritimes dans les prochains mois, voici les choses essentielles à savoir pour respecter les mesures sanitaires.

La sélection de l'éditeur :Si tu es étudiant, tu peux être payé 26,75 $/h pour travailler à la STM cet été

Les règles générales et le retour au Québec

En ce qui concerne les déplacements à l'intérieur du Canada, « que ce soit en voiture ou par avion, et que vous n’avez pas voyagé à l’extérieur du pays, il n’y a aucune exigence fédérale en matière de voyage à respecter » informe le gouvernement sur son site web.

Et peu importe quelle province tu as visitée, à ton retour au Québec, aucune mesure d'isolement préventif n'est requise. La Santé publique conseille toutefois d'éviter les déplacements non essentiels et de se faire tester si tu présentes des symptômes.

Cependant, si tu veux te rendre dans une autre province, sache que chacun est libre d'imposer ses propres restrictions, et elles varient grandement d'un endroit à l'autre. Dans les cas où des règles strictes ont été instaurées, les contrevenants sont passibles d'amendes.

De plus, ces règles à suivre peuvent changer à tout moment selon l'évolution de la propagation du virus au pays.

Colombie-Britannique et Ontario

Ces deux provinces sont des destinations touristiques très prisées au Canada, et si tu veux en profiter, tu peux... mais sous certaines conditions.

Pour voyager en Colombie-Britannique, il est obligatoire de se plier aux règles instaurées par le gouvernement provincial, qui sont assez semblables à celles que l'on doit respecter au Québec.

Donc tu devras porter le masque dans les endroits publics couverts, respecter la distanciation sociale, te laver les mains, et rester avec ta bulle de voyage en tout temps.

Chez nos voisins, le gouvernement ontarien est plus flou dans ses règles.

Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario « recommande fortement » à ceux qui arrivent ou retournent en Ontario de s'isoler pendant 14 jours.

Alberta, Manitoba et Saskatchewan

Il est actuellement possible d'aller en Alberta, mais il faut suivre les restrictions provinciales concernant les rassemblements et respecter la distanciation physique. C'est la même chose du côté de la Saskatchewan.

Il n'est pas obligatoire de s'isoler pendant quatorze jours, mais les mesures sanitaires peuvent varier dans les deux endroits. Donc, vérifie bien ces dernières avant de partir.

Il est toutefois obligatoire pour toute personne qui veut entrer au Manitoba de s'auto-isoler pendant quatorze jours, sous peine d'amendes.

Maritimes et Terre-Neuve-et-Labrador

Le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse, et Terre-Neuve-et-Labrador ont mis en place des mesures très sévères quant aux déplacements interprovinciaux.

Au moment d'écrire ces lignes, il n'est pas possible d'y aller librement, et il faut même présenter une demande de voyage pour y être autorisé.

Par exemple, les gens qui ont un chalet au Nouveau-Brunswick, et qui n'y résident pas, ne peuvent pas y séjourner, ni visiter un membre de leur famille. À moins d'être exempté, c'est la même chose du côté de Terre-Neuve-et-Labrador.

Tous ceux qui entrent en Nouvelle-Écosse doivent s'isoler quatorze jours, et si on n'est que de passage en voiture, on doit faire le moins d'arrêts possible sur le territoire.

À l'Île-du-Prince-Édouard, « les non-résidents doivent présenter une demande à l’avance [...] et ne devraient pas faire de plans de voyage avant d’avoir reçu l’autorisation de déplacement,» dit la Santé publique.

Territoires du Nord-Ouest, Yukon et Nunavut

S'il te prenait l'envie d'aller visiter le nord du Canada, tu dois savoir qu'on y est très sévère sur les déplacements.

Aux Territoires du Nord-Ouest, à moins d'avoir une exemption, personne ne peut y entrer, et ceux qui le peuvent doivent se soumettre à une quarantaine de quatorze jours.

Légèrement plus permissif, le Yukon oblige tout de même tout visiteur à observer la quarantaine de deux semaines.

Même chose pour le Nunavut, où l’on ne peut obtenir de vol pour s'y rendre que si on s'est isolé « quatorze jours à Ottawa, Winnipeg, Edmonton ou Yellowknife. »

Avant de partir à l’aventure, consulte notre Guide du voyageur responsable pour rester informé, en sécurité, intelligent et, surtout, respectueux durant ton voyage.

Recommandé pour toi
Loading...