Sign in
FR - Nouvelles

Plusieurs voyageurs sont exemptés de la quarantaine à l'hôtel au Canada et voici pourquoi

Certains n'ont pas à payer jusqu'à 2 000 $ pour le séjour à l'hôtel.

On sait que tous les voyageurs qui reviennent au Canada en avion doivent maintenant faire une quarantaine de trois jours à l'hôtel — à leurs frais — pour attendre les résultats du test de dépistage à la COVID-19.

Ce séjour peut être coûteux, mais le gouvernement a prévu plusieurs exemptions à la quarantaine et ça pourrait te concerner.

La sélection de l'éditeur : Maxime de Big Brother revient sur son discours à Kevin et le comportement de Camille

Exemption pour raisons médicales 

D'abord, il faut savoir que quarantaine ou non, il est quand même obligatoire de fournir un test de dépistage à la COVID-19 à l'arrivée au Canada.

Malgré tout, une personne qui arrive au pays pour recevoir des soins médicaux essentiels dans les 36 heures suivant le passage à la frontière n'est pas tenue de passer par l'hôtel. Les soins en question ne doivent pas être liés à la COVID-19, et la personne est gardée sous surveillance médicale durant quatorze jours.

À l'inverse, une personne qui doit sortir du Canada pour recevoir des soins médicaux essentiels sera aussi exemptée, ainsi que son accompagnateur, le cas échéant.

Deux preuves seront alors nécessaires : un avis écrit d'un professionnel de la santé canadien pour attester de la nécessité de se déplacer à l'étranger, ainsi que la confirmation que les soins ont eu lieu.

Étudiants et professionnels de la santé

Si tu es étudiant, ça pourrait te concerner! Ceux qui fréquentent un établissement d'enseignement aux États-Unis et qui reviennent à leur résidence sont exemptés.

Les étudiants et les professionnels du domaine de la santé peuvent venir au Canada sans faire la quarantaine s'ils sont autorisés à pratiquer leurs fonctions au pays.

Dans tous les cas, les permissions sont accordées à la « condition [qu'on] ne s'occupe pas directement de personnes âgées de 65 ans ou plus au cours de la période de 14 jours qui commence le jour où elle entre au Canada », selon les autorités.

Travailleurs essentiels

Les personnes qui s'occupent de transporter des personnes ou de la marchandise ou qui doivent traverser la frontière pour se rendre « à leur lieu de travail habituel » ne sont pas obligées de passer trois jours à l'hôtel.

Cela inclut, par exemple, les camionneurs, les membres d'équipage d'un bateau, les agents frontaliers, les scientifiques et les travailleurs d'infrastructures essentielles liées à l'énergie et les services publics.

Encore une fois, à condition de ne pas s'occuper d'une personne de 65 ans et plus dans les quatorze jours suivants l'entrée au Canada.

Autres circonstances particulières

Selon le cas et les autorisations préalables, d'autres voyageurs peuvent s'épargner le séjour à l'hôtel.

Les athlètes qui participent à « une manifestation internationale unisport », s'ils respectent les conditions imposées pour éviter la propagation du virus, en sont un exemple.

Le gouvernement canadien est aussi plus permissif envers les voyageurs qui font des allers-retours pour des raisons de compassion.

Donc une personne qui doit prendre soin de quelqu'un d'autre, être présente dans les derniers moments de vie ou assister à des funérailles pourrait demander une levée limitée de la quarantaine.

Il faut savoir que dans ces cas, plusieurs preuves écrites seront demandées. Par exemple, un certificat de décès, une lettre attestant le soutien requis à un proche, ou une autorisation de visite nécessaire.

Il faut absolument que les documents qui s'appliquent à votre situation soient prêts avant d'embarquer dans l'avion ou de passer la frontière, sous peine de se faire refuser l'accès.

Toutes les informations nécessaires sont disponibles dans la section « Voyage, quarantaine et frontières » du site Web du gouvernement du Canada.