6 choses à savoir sur Aurélie, la Québécoise aux 5 médailles des Jeux Paralympiques à Tokyo

Elle en a, de la médaille!

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Jeux paralympiques Tokyo 2020 : 6 choses sur Aurélie Rivard

Elle n'est pas nécessairement l'athlète la plus connue du Québec, mais ça ne l'empêche pas de briller aux Jeux paralympiques Tokyo 2020. La Québécoise Aurélie Rivard a remporté cinq médailles en cinq épreuves depuis le début de l'évènement international et elle n'a pas fini d'impressionner la galerie, alors qu'elle pourrait revenir au pays décorée d'un sixième titre.

Les Jeux de Tokyo sont sur le point de prendre fin, ce dimanche 5 septembre. Il y a pas mal d'athlètes canadien.nes qui ont profité de leur passage dans la capitale nippone pour mettre la main sur plusieurs médailles. Aurélie Rivard ne fait pas exception à la règle, puisqu'elle terminera son séjour à Tokyo au 200 mètres quatre nages individuel en paranatation prévu ce vendredi 3 septembre.

Ce sont ses 3e Jeux paralympiques

Non, Aurélie Rivard n'est pas une petite nouvelle dans la piscine olympique. En plus des Jeux paralympiques de Tokyo, l'athlète a participé à ceux de Londres en 2012, où elle a remporté sa première médaille d'argent à 16 ans, et de Rio en 2016, où elle est montée sur quatre podiums pour ramener chez elle trois médailles d'or et une d'argent.

Elle a une soeur jumelle

Tu ne vois pas double! L'athlète a bel et bien une soeur jumelle et elle s'appelle Charlotte et elles se ressemblent, à quelques différences près. Les deux soeurs s'entraînent régulièrement ensemble à la piscine.

Elle a une main sous-développée

Son handicap est plus subtil que d'autres, mais elle en a bel et bien un, puisqu'elle participe aux Jeux paralympiques en tant qu'athlète. La native de Saint-Jean-sur-Richelieu est née avec une main gauche sous-développée, lui permettant d'être classée dans la catégorie S10 en paranatation.

Malgré sa différence, elle sait en rire.

C'est une championne

Depuis 2010, Aurélie Rivard est montée sur pas moins de... 32 podiums! Que ce soit lors de Jeux paralympiques, parapanaméricains ou championnats du monde, elle a touché à toutes les couleurs de médailles possibles.

Son film préféré est un classique

Selon sa page personnelle sur le site Web de Natation Canada, son film préféré est nul autre que Grease, avec un jeune John Travolta, ses coups de hanches et son toupet en forme de rouleau suisse.

Elle vit pour la poutine

Il n'y a pas plus québécois que ça, triper sur la poutine, et ça, c'est l'un des mets préférés de l'athlète de 25 ans. Et en vivant dans la capitale nationale, ça peut être traitre d'habiter près de la capitale du Ashton. Les vrai.es savent.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Jean-Michel Clermont-Goulet
Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Recommandé pour toi
Loading...