Justin Trudeau supplie les Canadiens d'annuler leurs voyages non essentiels

Des centaines de vols internationaux transitant au Canada ont eu à leur bord au moins un cas de COVID-19 dans les dernières semaines, ce qui inquiète les autorités. Justin Trudeau supplie maintenant les Canadiens d'annuler leurs voyages à l'étranger.

Le premier ministre a fait cette demande lors de point de presse sur la pandémie au pays ce mardi 19 janvier, devant sa résidence de Rideau Cottage, à Ottawa.

La sélection de l'éditeur : Une faible minorité de Québécois serait contre le couvre-feu selon un récent sondage

Si vous aviez prévu de quitter le pays, s’il vous plait, au nom de tous les Canadiens, annulez.


Justin Trudeau

« Ça vaut pas la peine d'attraper la COVID-19 et de la ramener au Canada pour un voyage dans le Sud ou ailleurs », a précisé M. Trudeau.

Le chef politique ne s’en est pas caché : de nouvelles mesures pourraient être imposées dans les prochains jours ou les prochaines semaines aux frontières, et ce, « sans préavis ».

Avec les différents variants de la COVID-19, M. Trudeau prévient la population que « les circonstances pourraient changer très rapidement ».

« Alors, on demande aux Canadiens de rester ici, au pays », persiste-t-il.

« Oui les Canadiens ont le droit constitutionnel de quitter et rentrer au Canada, mais nous avons aussi la responsabilité de protéger le pays », ajoute le premier ministre.

La semaine dernière, le gouvernement du Canada rapportait que 44 vols exposés à la COVID-19 provenant de l’international avaient transité vers Montréal.

En date du 18 janvier à 16 h, on dénombrait 196 vols internationaux avec au moins un cas et ayant transité au Canada dans les deux dernières semaines.

Si tu souhaites gâter tes proches outre-mer ou envoyer un cadeau à ta mamie en Gaspésie, sache que Postes Canada a affiché les dates limites pour l'envoi des colis avant Noël.

Plusieurs différentes dates-butoirs sont indiquées pour les envois locaux, régionaux, nationaux et internationaux. Dans tous les cas, tu ferais mieux de te dépêcher pour t'éviter un stress supplémentaire durant le temps des Fêtes et t'assurer que ton paquet ne soit pas pris en transfert à Mississauga le 24 décembre!

Continuer à lire Show less

Alors qu'il y a quelques jours seulement, il te fallait simplement une preuve d'un test négatif à la COVID-19, effectué 72 heures avant ton départ, pour t'envoler entre ciel et mer, dès ce mardi 30 novembre, la vaccination obligatoire entre en vigueur, et ce, partout au pays pour les voyages en train et en avion.

Le gouvernement du Canada avait laissé une période de transition aux Canadien.nes, du 30 octobre au 29 novembre 2021, afin qu'ils aient le temps de se faire vacciner.

Continuer à lire Show less

Les photos de groupe c'est toujours compliqué. Le sommet du G20 2021 avait lieu ce week-end de l'Halloween à Rome et une photo des dirigeant.es politiques mondiaux est assez cocasse. En effet, retrouver Justin Trudeau sur ce cliché du 30 octobre s'apparente presque à jouer au célèbre jeux Où est Charlie?

Il y a Emmanuel Macron au premier plan en train de saluer une autre personne alors que tout le monde pose. Il y a Joe Biden dans le coin à gauche, qui semble avoir été rajouté au montage. Mais où est Justin Trudeau? Cela pourrait te prendre plusieurs minutes avant de déceler où se trouve le premier ministre.

Continuer à lire Show less

Justin Trudeau est favorable au remplacement du scrutin majoritaire à un tour au Canada

Il a également révélé son système de vote préféré. 🗳️

Les élections fédérales approchent à grands pas et Justin Trudeau alors en campagne à Aurora en Ontario, ce samedi 18 septembre, a déclaré en conférence de presse qu'il est favorable à la suppression du scrutin majoritaire à un tour pour le remplacer par le système de vote préférentiel.

« Je suis toujours en faveur d'un vote préférentiel dans ce pays. Je trouve que c'est une bonne idée que les gens puissent choisir un premier choix, un deuxième choix, un troisième choix, non seulement parce que ça reflète plus la façon dont les gens pensent quand ils s'approchent de la boite du scrutin, mais aussi parce que cela forceraient les partis à faire un plaidoyer direct pour être le deuxième choix ou le troisième choix pour des électeurs d'autres partis. Ça amènerait moins de divisions, ce qu'on a vu beaucoup dans cette campagne électorale », a-t-il déclaré au moment de la période des questions des journalistes.

Continuer à lire Show less