Recherche sur Narcity

Le passeport vaccinal sera officiellement retiré au Québec et voici le calendrier

Son retrait graduel commence dès demain!

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Le passeport vaccinal sera officiellement retiré au Québec et voici le calendrier

Après près de six mois à devoir présenter une preuve vaccinale pour accéder à certains lieux publics, voilà que la mesure du passeport vaccinal au Québec tire à sa fin... du moins pour quelque temps. Cette nouvelle mesure va de pair avec le plan de déconfinement graduel qui s'échelonne jusqu'au 14 mars 2022.

En point de presse ce 15 février, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a dévoilé un calendrier qui prévoit des assouplissements graduels jusqu'au retrait complet de cette obligation dans la province. C'est dès mercredi, le 16 février 2022, que le tout devrait se mettre en branle, alors que certains établissements n'auront plus à exiger le passeport vaccinal.

« Je sais que quand je vais parler du passeport vaccinal, il y a beaucoup de Québécois qui apprécient le sentiment de protection. [...] mais nous sommes rendus à une étape où l'utilité du passeport est de moins en moins nécessaire dans le contexte actuel », a précisé le ministre Dubé devant les journalistes.

Voici le calendrier lié à la suspension du passeport vaccinal :

  • À compter du 16 février 2022, le passeport vaccinal ne sera plus requis pour accéder aux magasins à grande surface de plus de 1 500 mètres carrés ainsi qu'aux succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ) et de la Société québécoise du cannabis (SQDC).
  • À compter du 21 février 2022, le passeport vaccinal ne sera plus requis dans les lieux de culte.
  • À compter du 14 mars 2022, le passeport vaccinal sera suspendu dans l'ensemble des établissements qui l'exigeaient.
À noter que la preuve vaccinale sera encore requise pour les voyages et déplacements à l'étranger.

Rappelons que le passeport vaccinal est entré en vigueur le 1er septembre 2021. Si le gouvernement a laissé entendre que celui-ci serait élargi à trois doses le 6 janvier dernier pour être valide, il semblerait que cette mesure risque plutôt d'être mise en place si une prochaine vague de contamination venait à surgir.

« Je n’ai pas peur de le dire qu’il est là pour rester parce qu'on pourrait en avoir besoin encore. Est-ce que c'est l'automne prochain? Est-ce que c'est à un autre moment? [...] Moi ce que je dirais si j'avais un petit conseil : gardez-le donc sur votre téléphone. D'abord, je vous souhaite de vous en servir pour voyager quand vous pourrez le faire et si jamais on en a encore besoin, bien on pourra s'en servir », a déclaré M. Dubé.

Le port du masque est, quant à lui, toujours obligatoire dans les lieux publics intérieurs, aucun changement n'a été mentionné par le gouvernement à cet effet.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Recommandé pour toi

Loading...