C'est le cadeau empoisonné que plusieurs Québécois et Québécoises redoutent, lors de leur anniversaire; payer leur permis de conduire. Bonne nouvelle, puisqu'il ne coûtera qu'une vingtaine de dollars pour les deux prochaines années.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a confirmé ce vendredi 30 avril en conférence de presse que cette annonce survient grâce à des surplus de 1,158 milliard de dollars engrangés par la Société de l'assurance automobile du Québec.

La sélection de l'éditeur: C'est ce week-end que le salaire minimum augmente au Québec

Ainsi, en 2022 et 2023, ce sera une économie de 184,11 $, soit d'environ 90 $ par année, dont les conducteurs et conductrices ayant un permis de classe 5 pourront bénéficier. Seuls les frais d'administration, de 4,75 $, et les droits, de 18,60 $, seront à acquitter.

Pour les détenteurs d'un permis de conduire jumelant la classe auto et la classe moto, dit-on, il s'agit d'une économie de 338,15 $.

Ce sont quelque 6,4 millions de détenteurs de permis qui sauront profiter de ces économies, précise le ministre Bonnardel. Ce rabais est dû à un bilan routier « amélioré » et des rendements « excellents », ajoute-t-il. Le bilan routier de l'année 2020 sera présenté dans les prochains jours.