Connexion
FR - Nouvelles

Conflit chez Olymel : 130 000 porcs pourraient bientôt se faire euthanasier au Québec

Le temps presse pour qu'une entente soit conclue.

130 000 porcs à l'usine Olymel pourraient être euthanasiés

Le conflit de travail à l'usine Olymel de Vallée-Jonction pourrait prendre une tournure macabre. Après plus de trois mois de grève, 130 000 porcs pourraient être euthanasiés si les deux parties impliquées n'arrivent pas à conclure une entente, apprend-on dans un communiqué ce 2 août.

L'intervention du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, est attendue des Éleveurs de porcs du Québec qui souhaitent forcer le patronat et le syndicat de l'usine à en arriver à un accord pour améliorer les conditions de travail des employés. La grève perdure à Vallée-Jonction depuis le 28 avril dernier.

« Les Éleveurs estiment que les parties sont responsables des conditions déplorables du nombre plus élevé de porcs très lourds entassés dans les bâtiments », a écrit l'association dans un communiqué.

Après plusieurs semaines de négociations entre Olymel et la partie syndicale, l'impasse est toujours aussi grande. Le président des Éleveurs de porcs du Québec, David Duval, craint un scénario semblable à celui d'Exceldor au début de l'été, alors que près d'un million de poulets avaient été euthanasiés.

« On ne veut pas se retrouver dans une situation semblable à celle des Éleveurs de volaille du Québec qui ont dû récemment procéder à l'euthanasie de poulets. À la fin de la semaine dernière, près de 130 000 porcs ont dû être mis en attente », a-t-il indiqué dans ce même communiqué.

Comme un porc équivaut à environ 600 repas selon David Duval, les Éleveurs de porcs du Québec craignent un énorme gaspillage alimentaire si une entente n'est pas bientôt conclue.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

Avant qu'il fasse frette, on peut ben profiter d'une dernière coupe glacée ou d'une orgie de chocolat, moi j'suis ben d'accord avec ça. Mais anyways, des desserts comme ceux-là, ça se mange n'importe quand.

En plus, t'as pu besoin d'avoir ton summer body parce que l'hiver s'en vient (l'automne, l'automne...) et que tu vas tout cacher tes abus de sucre en d'ssous de 3-4 pulls ben confo. Quoi, on s'le cachera pas que t'as pas ta plus belle shape quand le froid arrive, mais entre toi pis moi, on s'en fou complètement.

Continuer à lire Show less