Recherche sur Narcity

Jade Lavoie se confie sur la gestion de sa vie entre OnlyFans et son rôle de mère

Elle fait même l'école à la maison avec son garçon.

Rédactrice senior, Narcity Québec
Jade Lavoie se confie sur la gestion de sa vie entre OnlyFans et son rôle de mère

En plus d'avoir un garçon nommé Kyle qui approche les 10 ans, de lui faire l'école à la maison et d'avoir sa propre compagnie de vêtements, Jade Lavoie fait aussi carrière sur OnlyFans ainsi que sur d'autres plateformes similaires en tant que créatrice de contenu explicite.

Lors d'un entretien avec Narcity, Jade s'est confiée sur la conciliation entre sa vie familiale et son rôle de travailleuse du X. L'influenceuse et entrepreneuse nous explique même comment elle a abordé le métier qu'elle pratique avec son enfant.

Pourquoi as-tu décidé de faire l'école à la maison avec ton enfant?

« En fait, j'ai décidé de faire ça avant même que j'aie le travail que je fais en ce moment. C'était vraiment par rapport au fait qu'on n'est pas souvent à la même place. On voyage beaucoup, donc c'était pas mal la principale raison, mais c'est aussi que je trouvais que d'apprendre à son rythme était vraiment plus bénéfique pour mon fils.

« Dans certaines matières, je le voyais déjà très bon. [...] Je me suis dit que j'ai la possibilité de pouvoir être à la maison et de lui offrir cette chance-là, donc, pourquoi pas? »

Comment se passe une journée typique dans ta vie de famille avec l'école à la maison?

« La semaine, ça n'arrête pas. Le matin, tout de suite on fait l'école. Pendant que lui il fait sa page, mettons que je lui fais une activité et il remplit sa page, moi ça me permet de faire mon travail. Je n'arrête pas, pour lui c'est plus simple.

« Quand il a fini sa page, je recommence à faire son école. Ça ressemble pas mal à ça mes journées pour le temps qu'il y a l'année scolaire.

« On se permet quand même d'avoir plus de congés parce que, je donne un exemple, je pense qu'ils commencent fin août? Nous, on commence souvent la deuxième semaine de septembre, mais il y a quand même des activités.

« Autant que quand il va chez son père aussi, c'est un peu différent. »

Comment organises-tu la conciliation entre ta vie professionnelle et ta vie familiale?

« C'est sûr que, je fais des shootings nue et des choses comme ça, alors je ne peux pas faire ça avec mon enfant. Je me prépare quand même d'avance, c'est ça qui est le fun.

« C'est que je le sais qu'est-ce qui m'attend pendant ma semaine, donc je peux prévenir ma mère et lui dire "Peux-tu prendre Kyle une nuit?" Ça me laisse deux journées et deux soirées des fois pour faire mon contenu pour toute la semaine.

« L'été, il va principalement chez son père, donc je le sais ce qui s'en vient jusque dans le temps des Fêtes. Je peux vraiment préparer ça. »

Comment penses-tu aborder le sujet de ton emploi avec ton enfant, si ce n'est pas déjà fait?

« Je lui ai déjà glissé un mot. C'est sûr que dans ce temps-là, ce n'était pas aussi intense qu'aujourd'hui. J'ai commencé doucement et je me suis comme glissée tranquillement là-dedans.

« On était parti un mois en Europe, puis je lui ai dit parce que je voyais qu'il allait sur Google et qu'il était content de chercher Jade Lavoie et Kyle Lavoie parce qu'il savait qu'on était connus. [...] J'ai dit "Maman est un peu dans cet univers-là, je suis toute nue sur Internet, je montre mes fesses." Je lui ai dit quand même d'une manière amusante parce que je ne peux pas lui dire exactement ce que je fais.

« Il a quand même bien pris ce côté-là. Il a dit "Écoute maman, ce n'est pas moi, ce n'est pas mon travail, ce ne sont pas mes fesses à moi, tu fais ce que tu veux."

« C'est sûr qu'éventuellement, pour ce que je fais vraiment en détail, je ne sais pas comment je vais l'aborder. Ça va sûrement êtrevers l'âge adulte, quand je vais savoir qu'il va aller sur ces sites-là, vu qu'il y a quand même du vol de contenu. Moi je bloque un peu ces sites-là [à la maison], j'ai un peu le contrôle. »

Comment ton entourage accueille-t-il le fait que tu sois une créatrice de contenu explicite?

« À part ma mère pis mon beau-père qui étaient juste comme "Hein qu'est-ce que tu fais?" Au début, je montrais juste mes seins et à un moment donné, c'est allé plus loin. Ils l'ont mal accueilli vu que, pour eux, ça a été du jour au lendemain.

« Sinon, en général, je n'ai pas eu vraiment de commentaires. Ma mère m'encourage à 100 % maintenant, c'était juste le temps d'adaptation d'assimiler que sa fille faisait ça. »

Quel est le futur de ta compagnie de vêtements Jetaime clothing?

« J'ai pris une pause pour ça parce que pendant des mois, j'étais au Mexique. J'étais "coincée" entre guillemets, je ne pouvais pas revenir vu que j'avais adopté un chien de rue.

« Donc ce n'était pas possible de m'occuper de ma boutique, mais éventuellement, j'aimerais la reprendre parce que j'aimerais faire de la lingerie, ce qui me représente un peu plus que des bikinis et tout. »

Quel est le plus gros défi auquel tu fais face dans la conciliation famille/travail?

« Les heures dans une journée. Pour vrai, je pense qu'il n'y a pas assez d'heures dans une journée. C'est vraiment le manque de temps. [...] Quand tu es organisée, ça va plutôt bien là. »

Comment gères-tu la critique à propos de ton rôle de mère?

« Normalement, je suis quand même assez patiente, j'en laisse passer beaucoup, mais quand ça touche mon rôle de mère, j'ai l'impression de devenir plus une lionne. J'ai comme un peu du mal à me contrôler, donc c'est sûr que ces insultes-là viennent plus me chercher côté émotif.

« Sinon, je suis quand même capable de me dire que c'est juste un pourcentage faible de personnes qui n'ont pas peut-être les mêmes opinions que moi, qui ne voient pas non plus ce mode de vie là pareille, ni ce travail-là. »

As-tu quelque chose à ajouter?

« Je sais qu'il y a beaucoup de mamans qui me suivent qui font la même chose que moi, pis qui me posent beaucoup de questions. Je pourrais juste leur dire de vraiment plus s'écouter soi-même.

« D'y aller à son rythme aussi quand on en parle avec nos enfants. [...] Mon fils, je le connais, juste d'y aller à son rythme. S'il [l'enfant] voit que nous on est heureux en tant que parents et que ça le rend heureux en retour, il va finir par l'accepter.

« C'est sûr que c'est difficile avec les jugements et tout, mais ça se fait. »

Cet entretien a été édité et condensé afin de le rendre plus clair.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

    Laurie Forget
    Rédactrice senior, Narcity Québec
    Laurie Forget est rédactrice sénior chez Narcity Québec. Elle est spécialisée en divertissement et téléréalités, et réside sur la Rive-Nord de Montréal.
Recommandé pour toi

Loading...