L'interdiction de voyager hors du pays aura quand même eu son lot de positif : on a pu redécouvrir les beautés de la province, mais aussi découvrir des concepts novateurs qui nous font voyager sans même quitter la ville. Parmi ceux-ci, les Bubble rooms à Montréal ont carrément volé la vedette.

Lancées en mars 2021, ces « bulles » sont en fait des chambres d'hôtel qui ont été complètement revampées pour te plonger dans sept univers distincts et invitants. 

La sélection de l'éditeur : Un incident arrive à Régis Labeaume à TLMEP et les téléspectateurs sont crampés

Qu'est-ce que c'est?

Le terme « bubble » est bien choisi, parce que tu entres vraiment dans un nouvel univers.

Audrey Proulx, co-fondatrice, confie que c'est plusieurs milliers de dollars et des centaines d'heures qui ont été investis dans le décor de chaque pièce.

Parmi les choix, on a :

  • Tropicana Club, qui fait voyager dans les tropiques,
  • Sake Bomb, une thématique japonaise qui a, en prime, une vue sur le quartier chinois de Montréal,
  • Une fois au chalet, pour une soirée rustique en nature que tu ne peux plus vivre depuis le couvre-feu,
  • Bad B*tch, la chambre la plus populaire jusqu'à maintenant pour les « belles de jour, rebelles de nuit »,
  • Noël chez matante Nicole, le Noël quétaine à l'année,
  • Deep Sea Tipsy, qui te plonge sous l'océan, et finalement
  • Alice's Game, à thématique Alice au pays des merveilles.

Tu pourras donc voyager sans quitter la métropole dans ce concept qui s'est démarqué en étant nommé au Gala Hommage 2021 de l’association Meeting Professionals International, dans la catégorie Innovation et créativité.

Qu'est-ce que le forfait comprend?

Les bulles doivent être réservées pour toute une soirée, qui se déroule de 19 h à minuit. Il y a moyen de quitter plus tôt pour respecter le couvre-feu, mais l'organisation suggère de dormir sur les lieux, dans une autre chambre, pour vivre l'expérience au maximum, tant que le couvre-feu sera en vigueur.

Le forfait comprend un souper trois services avec une entrée, quatre plats principaux à partager et des bouchées desserts. Pour avoir visité, je peux te confirmer que tu ne resteras pas sur ta faim, tout est délicieux et les portions sont très généreuses.

L'alcool n'est pas fourni. Toutefois, pour chaque chambre il y a un cocktail thématique qu'un mixologue t'explique en te fournissant les ingrédients, tu n'as qu'à amener le spiritueux et suivre les étapes.

Côté ambiance, le DJ Gone Deville, en direct (dans la télé), anime la soirée. Ce n'est pas préenregistré, on peut donc faire des demandes spéciales par texto et même interagir avec lui et les autres chambres qui veulent participer dans un « chat » de groupe avec le DJ.

C'est la chose la plus proche d'une soirée en boîte que j'ai vécue dans la dernière année.

Est-ce que ça vaut le « hype »?

Pour les décors et l'ambiance, je dirais un oui, ça vaut le hype. Par contre, c'est une soirée assez dispendieuse : le coût est de 595 $ plus taxes, donc il faut avoir un gros budget pour se gâter et ce n'est pas tout le monde qui peut se permettre ça.

L'organisatrice explique à Narcity que le concept a toutefois été pensé pour des groupes allant jusqu'à six personnes, avant que les mesures de la COVID-19 leur mettent des bâtons dans les roues.

À quatre ou six personnes, je partagerais le prix à tout moment. Je me vois déjà réserver la Bad B*tch pour le bachelorette d'une de mes amies quand les restrictions seront plus permissives.

On m'a aussi expliqué que l'option de réserver plusieurs pièces ou même l'étage complet pourrait être possible, et ça, je dois dire que c'est très excitant, par exemple pour un party de bureau quand on célébrera le retour en présentiel.

Bubble Rooms

Coût : 595 $ plus taxes, incluant un repas trois services, la chambre thématique et le DJ

Quand : De 19 h à minuit

Adresse : Septième étage de l'hôtel Zéro 1, au 1, boul. René-Lévesque E., Montréal, QC