Un immeuble de 36 logements à Longueuil évacué suite à des coups de feu

« Des impacts de balle » ont alerté les autorités.
Longueuil : Un immeuble est évacué par le SPAL suite à des impacts de balle

Un immeuble de l'arrondissement Greenfield Park a été évacué par les policiers du Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) ce vendredi, après que des coups de feu aient été entendus. 

Un appel a été logé au 911, vendredi vers 14 h 45, quant à des impacts de balle dans un logement d’un immeuble d’habitation de la rue Taggart à Longueuil, dans le secteur de Greenfield Park. 

La sélection de l'éditeur : Voici combien tu dois gagner pour vivre sans pauvreté dans ces villes du Québec

Le SPAL confirme que personne n'aurait été blessé sur les lieux. Toutefois, deux personnes manquaient à l'appel lors du recensement des policiers.  

« Un des résidents, ainsi que son fils d’âge mineur, était absent à l’arrivée des policiers. Le SPAL a cherché à localiser ces personnes pour s’assurer de leur état de santé », indique Marie Beauvais, porte-parole du SPAL. 

Ces derniers ont été localisés vers 19 h 00, sains et saufs, dans un véhicule sur la rue Sexton, à proximité de leur domicile.

L’homme, âgé de la trentaine, a été arrêté et est actuellement rencontré par les enquêteurs du SPAL ainsi que d’autres témoins.

« Il pourrait faire face à diverses accusations en matière d’armes à feu », affirme la porte-parole du SPAL. 

Les enquêteurs ainsi que la section de l’identité judiciaire se trouvaient sur les lieux, vendredi en soirée, afin de déterminer les circonstances exactes de cet événement.

[rebelmouse-image 25992174 photo_credit="Google Maps" expand=1 original_size="846x514"] Google Maps

À l’arrivée des policiers, vendredi après-midi, un périmètre de sécurité a été érigé dans le but de sécuriser l’intervention policière. L’immeuble, qui compte environ 36 logements, a donc été évacué au complet.

La circulation a été entravée sur la rue Taggart, entre les rues Sexton et Campbell, pour toute la durée de l’intervention, qui s’est terminée plus tard en soirée. 

Le SPAL affirme que les résidents ont pu réintégrer leur domicile vers 19 h 30.

Les enquêteurs du SPAL ont également interrogé d’autres témoins sur place. 

Les informations de la police ne permettent pas de faire de conclusions pour le moment, mais d'autres détails devraient suivre. 

L'enquête est toujours en cours.

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.