Le passage de Maripier Morin à Tout le monde en parle le dimanche 2 mai a grandement fait réagir sur la sphère publique alors qu'elle s'est ouverte sur le travail qu'elle a effectué depuis le témoignage de Safia Nolin en juillet 2020, ainsi que sur les nouvelles allégations qui ont été partagées par La Presse la veille de son passage.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnalités québécoises connues se sont exprimées face à son passage à l'émission alors qu'elle fait face à des allégations de propos racistes ainsi que d'agressions physiques et à caractères sexuels.

La sélection de l'éditeur : Guy A. Lepage explique pourquoi Maripier Morin était invitée à TLMEP

Au cours de sa discussion avec Guy A. Lepage et la « folle du roi » Anaïs Favron, Maripier confie qu'elle participe à plusieurs fraternités anonymes, qu'elle est maintenant suivie par un psychologue et reconnaît que ses paroles et ses gestes ont pu blesser des gens. Elle a également retiré sa nomination à la soirée ARTIS 2021 afin d'éviter la controverse et aspire à reprendre sa carrière en main.

Que ce soit à l'annonce de sa participation à l'émission dominicale ou par la suite, plusieurs personnes du vedettariat québécois ont fait connaître leur position sur le sujet et en voici quelques exemples.

Karine St-Michel

karinestmichel_ | Instagram

L'ancienne candidate d'OD affirme que la consommation de Maripier Morin ne justifie pas les paroles ou les gestes qu'elle aurait commis au cours des dernières années.

Karine a également partagé une vidéo d'une entrevue que Maripier a faite à Tout le monde en parle il y a environ deux ans, dans laquelle l'actrice abordait les comportements d'Éric Salvail, suite aux dénonciations d'inconduites sexuelles à son sujet, comme étant « inacceptables » et mentionnait qu'elle désirait « qu'on se traite mieux, qu'on se respecte. »

Jessie Nadeau

Jessie Nadeau a publié une illustration réalisée par Mathilde Jacqueline et issue d'une initiative de Mélanie Lemay, d'une artiste nommée Alexandra Dupuy et d'elle-même, avant le passage de Maripier à l'émission afin de montrer son désaccord avec cette apparition.

La créatrice de contenu et militante souhaite que l'image soit partagée afin de ne plus accepter « que des personnes qui commettent des violences sexuelles et/ou racistes habitent nos écrans ».

Marie Gagné

L'influenceuse et youtubeuse a d'abord partagé, avant le talkshow, son désaccord face à la situation. Elle a, entre autres, mis une image d'Alex Hamel, illustrant un jeu de Bingo en vue de l'émission mettant en vedette une personne dont des comportements présumés ont été dénoncés, ainsi que l'affiche publiée par son amoureuse Jessie Nadeau.

Elle a ensuite écrit un tweet disant :

« J'sais pas pour vous, mais moi quand j'suis bin bin saoule, j'agresse pas du monde. Des excuses de marde. »

Juliette Bélanger-Charpentier

La créatrice de contenu engagée a publié un texte soulevant plusieurs aspects qu'elle trouve inquiétants par rapport à la situation médiatique entourant les témoignages envers Maripier Morin.

On y retrouve, entre autres, le fait de ressentir le besoin de témoigner dans l'anonymat ou que certaines personnes évitent tous contacts avec elle pour se protéger.

Par la suite, plusieurs influenceurs et célébrités ont partagé cette même publication en story Instagram, tels que Noémie Lacerte, Karine St-Michel, l'actrice Alice Morel-Michaud, Jessie Nadeau et plusieurs autres.

Kim Rusk

kimrusk | Instagram

Sur Instagram, l'animatrice radio Kim Rusk a partagé un tweet de l'humoriste Louis Tremblay qui exprime qu'il aurait aimé que Maripier parle plus amplement de sa relation avec la notion de pouvoir.

Elle n'a pas émis d'autres commentaires sur le sujet.

Léa Clermont-Dion

Sans aborder directement les événements en lien avec Maripier, l'écrivaine et militante aborde plusieurs questionnements qu'elle a face aux motivations derrière certains actes violents. Elle souhaite accorder une pensée aux victimes qui peuvent revivre des émotions fortes en faisant face à une apparition publique de leur agresseur.

« Au-delà de la "maladie de l'alcoolisme" comme grande responsable de tous les maux, il serait aussi intéressant de se pencher sur les motifs de la violence », exprime-t-elle.

Maïka Desnoyers

Sous une photo publiée sur Instagram avant la diffusion de l'émission, la courtière immobilière et co-animatrice de Vendre ou rénover a exprimé son point de vue sur la situation pour la première fois depuis juillet 2020.

Maïka dit ne pas vouloir juger une personne qu'elle n'a rencontrée que trois fois et explique que son conjoint « a eu des problèmes de consommation », ce qui fait qu'elle comprend davantage la position de Maripier. Elle souhaite que le public se fasse sa « propre opinion » suite à ce qu'elle a dit lors de l'entrevue.