Connexion
FR - Nouvelles

Une fusillade en plein jour à Montréal nécessite un important déploiement policier

Des dizaines de policiers ont été déployés sur les lieux.
Montréal : Des coups de feu en plein jour nécessitent un important déploiement policier

MISE À JOUR, 3 octobre, 16 h 39 : Selon les informations du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI), le suspect aurait fait feu sur deux femmes, lesquelles ont perdu la vie. L'homme a été arrêté et transporté en centre hospitalier après avoir été atteint par balle par les policiers.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) est intervenu dans l'arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve ce samedi 3 octobre en après-midi, alors que des coups de feu ont alerté les autorités. 

Le tout se serait déroulé sur la rue Ontario, près de la rue Cadillac. 

Des dizaines de policiers et d'autopatrouilles auraient été déployés sur les lieux de l'incident.

Selon plusieurs médias, dont CTV Montreal, trois personnes auraient été atteintes par balle.

La sélection de l'éditeur: COVID-19 : plus forte hausse de nouveaux cas depuis le début de la pandémie au Québec

C'est un événement qui sera, sous peu, transféré au BEI


Julien Lévesque, relationniste médias du SPVM

Toutefois, l'état des présumées victimes par balle est encore inconnu au moment d'écrire ces quelques lignes. 

Julien Lévesque, relationniste média pour le SPVM, a indiqué à Narcity Québec que l'enquête sera bientôt transférée au Bureau des enquêtes indépendantes (BEI).

Ainsi, le service de police ne peut commenter l'événement. 

L'événement est en cours et plus de détails sont à venir.

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Montréal dans ta boîte courriel.

9 personnes ont été renversées par une voiture devant un bureau de vote hier à Montréal

Un enfant de cinq ans et une dame de 77 ans font partie des blessés.

Nombreux.ses sont les Québécois.es à avoir fait la file, ce 20 septembre, pour voter aux élections fédérales. Malheureusement, cette activité citoyenne a mal viré pour certaines personnes qui attendaient patiemment devant un des bureaux de vote de l'agglomération de Montréal.

« Vers 17 h, lundi, une femme de 51 ans se dirigeait vers le stationnement d'un bureau de vote de la rue Sunshine à Dollard-des-Ormeaux et a fini par perdre le contrôle de sa voiture. Alors que sa voiture commençait à accélérer, elle a fini par heurter neuf personnes qui faisaient la queue », a indiqué à Narcity Manuel Couture, porte-parole du Service de Police de la Ville de Montréal.

Continuer à lire Show less

Un homme de 23 ans tué au centre-ville et c'est le 21e homicide de l'année à Montréal

« Il y a trois à quatre suspects qui ont pris la fuite à pied. »

Un énième incident dramatique s'est déroulé dans la métropole cette nuit du 18 septembre. Un homme de 23 ans a été tué au centre-ville de Montréal suite à une altercation et c'est le 21e homicide de l'année.

« L'événement est survenu cette nuit, à 1 h 45, sur la rue Sherbrooke près de l'intersection Mansfield dans l'arrondissement Ville-Marie », a indiqué Véronique Dubuc, porte-parole au Service de Police de la Ville de Montréal.

Continuer à lire Show less

Ce mardi 14 septembre a commencé de manière assez agitée pour certain.es étudiant.es, alors qu'un colis suspect a été découvert sur le campus de l'Université McGill, à Montréal, en début de matinée, obligeant l'évacuation de plusieurs pavillons du centre-ville.

C'est du moins ce qu'a confirmé le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui a reçu un appel vers 7 h 30 et a été appelé sur les lieux. L'objet a été localisé dès leur arrivée et un périmètre de sécurité a rapidement été établi.

Continuer à lire Show less

Violence par armes à feu : « Montréal n’est pas sécuritaire » selon cette criminologue

« Actuellement, on peut le dire, on a, à Montréal, une guerre de gangs ».

Les jours se suivent et se ressemblent dans la région métropolitaine, alors que les fusillades se font fréquentes. Or, avec cette montée de la violence par armes à feu dans les rues, «Montréal n'est pas sécuritaire » selon la criminologue et sociologue Maria Mourani, créatrice de la première firme privée de criminologie au Québec.

« Actuellement, on peut le dire, on a à Montréal une guerre de gangs », lance d'emblée Mme Mourani en entrevue avec Narcity, qui avance qu'un début d'émergence est survenu dès l'automne 2020. « Ça s'est accentué cet été », a-t-elle poursuivi.

Continuer à lire Show less