Des centaines de personnes à la plage du Cap-Saint-Jacques malgré l'interdiction de baignade

La police est sur les lieux depuis dimanche.

Éditrice junior, Narcity Québec
Des centaines de personnes à la plage du Cap-Saint-Jacques malgré l'interdiction de baignade

Alors que la plage d'Oka a dû être évacuée le 19 mai, c'est une autre plage qui attire l'attention avec des regroupements importants. Selon TVA Nouvelles, un rassemblement illégal de plusieurs « centaines de fêtards » aurait eu lieu au Cap-Saint-Jacques, ce samedi 22 mai, sur la plage.

« Des centaines de fêtards se sont rassemblés samedi sans respecter les consignes sanitaires, sur une plage de l'ouest de Montréal supposément fermée, où il n'y avait ni surveillance policière ni employés en fin de journée », peut-on lire dans l'article de TVA Nouvelles.

« Tout était sous contrôle samedi, » réponds Catherine Cadotte, attachée de presse de la Mairie de Montréal, à Narcity Québec.

« L'achalandage était important, il y avait beaucoup de familles. Aucun incident ou incivilité n'ont été reportés, » ajoute-t-elle.

Selon une lettre obtenue par Le Journal de Montréal, « M. Beis [ le maire de l'arrondissement Pierrefonds-Roxboro ] avait avisé cette semaine le cabinet de la mairesse Valérie Plante et le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) à propos des risques de débordements au parc-nature du Cap-Saint-Jacques. »

La mairie a également indiqué que « plusieurs mesures ont été mises en place dans le secteur du Cap-Saint-Jacques, dont le nombre d'entrées qui est actuellement limité à 1 000 personnes » soit 250 personnes de plus qu'à la plage d'Oka.

« Du personnel supplémentaire a ainsi été déployé pour l'accueil des visiteurs et le service à la clientèle durant la longue fin de journée »

« Nous avons des ressources de circulation et la cavalerie en place depuis hier qui se maintiennent aujourd'hui [ce 24 mai]. Le poste de quartier local a des effectifs également ».

Selon les informations officielles du parc-nature du Cap-Saint-Jacques disponibles via téléphone, la baignade est toujours interdite : « La visite du secteur de la plage est autorisée, toutefois, la baignade est interdite. L'ouverture officielle de la plage est prévue au milieu du mois de juin ».