Mobile login button
Connexion

Avec la chaleur et le soleil de ce mercredi 19 mai, la plage du Parc national d'Oka s'est vite remplie de visiteur.euses. La situation a cependant dégénéré et la plage a dû être évacuée en après-midi.

Au lendemain de ces événements, la Sépaq a annoncé que la capacité maximale a été réduite de 85 % qu'en temps normal, pour s'assurer du respect des normes sanitaires.

Évacuation de la plage

Si l'ouverture officielle de la plage devait se dérouler le 22 mai, le parc a été en mesure d'offrir de la surveillance et d'ouvrir en début de semaine, selon ce que Simon Boivin, responsable des relations avec les médias de la Sépaq, a indiqué à Narcity.

Vers 15 h, le 19 mai, le parc a décidé d'appliquer le protocole de fermeture de la plage en raison du non-respect des consignes de distanciation de la part de nombreux.euses visiteur.euses qui auraient ignoré les avertissements du personnel à ce sujet.

« Non seulement pendant la fermeture, mais aussi dans le cadre des avertissements, il y a eu beaucoup d'impolitesse et de violence verbale inacceptables envers nos employés, et qui venaient de la part des visiteurs qui n'étaient pas respectueux des consignes », a mentionné M. Boivin.

Les employé.es, à pied et à bord de véhicules, ont donc formé un cordon pour ratisser la plage avec des mégaphones, demandant aux visiteur.euses de quitter les lieux. Les agent.es de la Sûreté du Québec ont aussi été appelé.es à intervenir.

Selon ce que le maire d'Oka, Pascal Quévillon, a mentionné en entrevue à TVA Nouvelles, les fêtard.es qui étaient présent.es ne représentent pas la clientèle habituelle du parc.

« Ce n'est pas le genre de clientèle que nous sommes habitués de voir au parc national d'Oka, c'est une destination familiale. On s'est retrouvé avec une clientèle d'un endroit qui est présentement fermé, que je ne nommerai pas », a-t-il dit.

Du côté de la Sépaq, M. Boivin ne peut se prononcer sur qui exactement était sur les lieux hier, mais il avoue « qu'il n'est pas rare, qu'à cette période-ci de l'année, en début de saison, des gens qui sont habitués de fréquenter d'autres établissements viennent chez nous ».

Réduction de la capacité pour la journée du 20 mai

Suite à l'évacuation de la plage, le Parc national d'Oka a averti la population qu'il n'accepterait que 750 personnes pour la journée du 20 mai, ce qui représente 15 % de la capacité maximale habituelle.

En temps normal, c'est-à-dire avant la pandémie, la plage pouvait accueillir jusqu'à 5 000 personnes, selon ce qu'a souligné M. Boivin. Avec les mesures sanitaires, la limite permise est désormais de 2 500 personnes.

« À la lumière des événements, évidemment, on resserre [les mesures] et on veut voir si le comportement des gens va permettre de prendre une décision à la hausse ou à la baisse. »

Il ajoute que le Parc national d'Oka ne veut pas être « le théâtre d'une éclosion qui pourrait venir ruiner les efforts de tellement de personnes au cours des derniers mois ».

Quelles seront les mesures pour le long week-end?

Pour la fin de semaine du 21 au 24 mai, le porte-parole de la Sépaq a affirmé que la situation serait analysée « au jour le jour ».

« Ce n'est pas tant l'espace pour respecter la distanciation qui manque, c'est la volonté de la respecter. Donc, nous, on va s'ajuster à la collaboration des gens. »

Il ajoute que cela pourrait aller dans les deux sens : « Soit ajouter de la capacité ou aller jusqu'à fermer la plage à l'accès quotidien. »

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Reste informé
Reçois quotidiennement les dernières nouvelles pour la ville Laval dans ta boîte courriel.