Un expert nous explique pourquoi l'essence est aussi chère en ce moment à Montréal

Si tu as une auto, tu as sûrement capoté quand tu as vu les prix de l'essence ces derniers jours à Montréal. En effet, tu avais dû t'habituer à des prix bas dûs à la pandémie et voilà que la relance économique mondiale a un impact sur ton portefeuille.

Ce 17 octobre, CAA-Québec revendique que le prix moyen à la pompe est de 150,9 centimes le litre avec un prix réaliste à 152,1 centimes. Ce qui équivaut à 6,8 centimes de marge au détail en moyenne sur l'année passée.

À titre comparatif, le prix de l'essence avait chuté à 1$ le litre en mars 2020.

Alors, si tu te demandes pourquoi cela augmente, Narcity a demandé à Moshe Lander, maître de conférences en économie à l'Université Concordia de nous en dire plus sur la fluctuation du prix de l'or noir.

L'offre et la demande

« Que se passerait-il si vous réduisiez la quantité d'approvisionnement disponible de n'importe quel produit ? Imaginez que les Doritos disparaissent des étagères […] Que se passe-t-il inévitablement ? Le prix des Doritos augmente », indique l'expert.

« Si vous imaginez en même temps qu'il y a tout un tas de consommateurs qui commencent à se présenter et qui veulent acheter des Doritos, les prix vont augmenter. Et donc si vous prenez ces deux composants et les mettez ensemble, les prix montent considérablement [ ...] C'est tout ce qui se passe actuellement sur le marché de l'essence », poursuit-il.

L'impact de la pandémie

Le déconfinement, un peu partout dans le monde, serait également responsable de cette hausse. En effet, les gens reprennent leurs routines, recommencent à voyager et conduire plus fréquemment, ce qui aurait comme effet d'augmenter la demande d'essence.

« Au cours des 12 derniers mois où personne n'est allé nulle part, j'ai eu l'habitude de voir les prix baisser aux alentours de 1 $ le litre. Maintenant qu'ils reviennent à 1,40 $, c'est comme, [...] « Wow, c'est arrivé soudainement », et je pense que cela fait aussi partie du problème », prévient Moshe Lander.

Les prévisions de l'expert

Selon le maître de conférences en économie à l'Université Concordia, l'augmentation du prix de l'essence ne va pas aller en s'arrangeant.

Il s'attend à ce que ces prix soient la « nouvelle base de référence » sur le marché et rappelle que les promesses environnementales de Justin Trudeau pourraient également faire augmenter l'essence de manière considérable.

« Je pense que si nous sommes bouleversés en ce moment à 1,45 $ le litre... juste attendez », a-t-il déclaré, « ça va être un beau souvenir nostalgique ».

Cet article traduit de l'anglais a initialement été publié sur MTL Blog.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.