Le 28 novembre dernier, quelques centaines de personnes ont répondu à l'invitation du « Convoi de l'union pour la liberté » pour manifester à Québec contre les mesures sanitaires du gouvernement de François Legault. Un rassemblement qui n'a pas manqué de faire réagir les Québécois.

Sur les réseaux sociaux, des manifestants ont publié des vidéos montrant le rassemblement devant l'Assemblée nationale. Un grand nombre d'entre eux ne portaient pas de masque et ne respectaient pas les règles de distanciation physique. 

Malgré tout, plusieurs ont tenu à montrer leur appui aux militants présents.

La sélection de l'éditeur : Tout ce que tu veux savoir sur Noémie, la gagnante d'OD Chez Nous

Certains ont aussi évoqué la notion de liberté comme argument dans la lutte contre les mesures sanitaires.

D'autres se sont indignés contre l'initiative, alors que le Québec enregistre 142 371 personnes infectées en date du 30 novembre 2020, et que les réunions familiales du temps des Fêtes seront restreintes.

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) était aussi sur place et a distribué 34 constats d'infraction aux manifestants, qui ont été présents de 13 H à 20 H 30 dans le secteur de la colline parlementaire.

Sur son Twitter, le SPVQ avait tout de même tenté d'avertir les participants que les règles devaient être respectées.

Aucune arrestation en vertu du Code criminel n'a été effectuée.

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.