Ces événements ont causé les éclosions de COVID-19 dans les régions du Québec en jaune

Des rassemblements jugés « inacceptables ».
Éditrice, Narcity Québec
Ces événements ont causé les éclosions de COVID-19 dans les régions du Québec en jaune

Ce mardi 15 septembre, le gouvernement provincial a annoncé que quatre nouvelles régions passent maintenant en alerte jaune au Québec, soit la Montérégie, Montréal, le Bas-Saint-Laurent et Chaudière-Appalaches.

Celles-ci s'ajoutent aux autres qui étaient déjà en mode pré-alerte depuis la semaine dernière, c'est-à-dire la Capitale-Nationale, l'Estrie, l'Outaouais et Laval, pour un total de huit régions. 

La sélection de l'éditeur : Les bars du Québec ne pourront plus vendre de nourriture après minuit

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 au Québec continue d'augmenter chaque jour depuis quelques semaines et la situation inquiète de plus en plus les autorités. 

En point de presse cet après-midi, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a tenu à révéler les différents événements dans chaque nouvelle région qui ont causé des éclosions et qui expliquent qu'elles passent à la zone jaune. 

M. Dubé a indiqué : « Je vais vous donner des exemples d'événements qui sont arrivés qui sont vraiment en dehors des normes et qui fait qu'on est inquiets pour ces régions-là. »

Montérégie

  • Un rassemblement de 17 personnes dans un restaurant.

« À cause de ce rassemblement-là, j'ai 31 cas en ce moment qui sont associés à ce rassemblement depuis qu'il a eu lieu. [...] On va devoir faire le dépistage de 330 clients qui sont inscrits au registre de ce restaurant-là », a déclaré le ministre.

  • Un pique-nique au Mont-Saint-Bruno

Ce rassemblement a eu lieu « sans aucune mesure de distanciation, pas de masque », raconte le politicien. « Il y a au moins cinq cas qui viennent de là. »

Chaudière-Appalaches

  • Une coiffeuse qui savait qu'elle était contagieuse

La dame aurait coiffé quinze personnes dans six milieux différents de résidences pour aînés (RPA) et de CHSLD. Le ministre a qualifié ce comportement d'« inacceptable ».

Montréal

« On a au moins une vingtaine de nouveaux cas dans des établissements de RPA, dans les derniers jours. »

Bas Saint-Laurent

  • Fêtes privées et épluchettes de blé d'Inde

« Il y a plusieurs cas positifs qui nous ressortent de ces partys-là », selon M. Dubé.

La santé publique a répertorié un peu plus de 30 cas juste à cause de ce genre de rassemblements.

Sans dire lesquelles, M. Dubé a aussi mentionné que quelques-unes de ces régions pourraient bientôt passer à la zone orange.

Cette alerte engendrerait une réduction du nombre maximum de personnes dans les résidences privées, passant de dix à six, la fermeture des bars et l'ajout de restrictions dans les restaurants pour se limiter au take-out.

VIDÉO POPULAIRE Ces 7 quartiers à Montréal sont les plus affectés par la COVID-19 actuellement

Sondages Narcity 📋

Commentaires 💬

Notre section commentaire est un espace qui promouvoit l’expression personnelle, la liberté d’expression et la positivité. Nous encourageons discussions et débats, mais nos pages se doivent de rester des endroits sécuritaires où tout le monde se sent à l’aise et dans un environnement respectueux.

Pour rendre cela possible, nous surveillons les commentaires pour garder nos pages libres de spam, de discours haineux, de violence et de vulgarité. Les commentaires sont modérés en fonction de nos Règles de communauté.

Veuillez noter que les opinions exprimées dans la section commentaire d’un article ne reflètent pas les positions de Narcity Media. Narcity Media se réserve le droit de retirer des commentaires, de bannir ou de suspendre des utilisateur trices sans avertissement, ou de fermer la section commentaire d’un article à tout moment.

Prénoms et noms apparaîtront avec chaque commentaire et l’utilisation de pseudonymes est interdit. En commentant, vous reconnaissez que Narcity Media détient les droits d’utilisation et de distribution du contenu présent sur nos propriétés.

C'est hier, le 25 janvier, qu'est entrée en vigueur l'autodéclaration des résultats de tests rapides de COVID-19. Désormais, toute personne qui a passé un test rapide pour diagnostiquer la maladie à l'extérieur d'un centre de dépistage peut le déclarer sur une plateforme du gouvernement du Québec en ligne.

Cette nouvelle mesure est justifiée par la nécessité de mieux évaluer la situation épidémiologique dans la province et de retracer l’utilisation des tests rapides et leurs résultats, selon le ministère de la Santé et des Services sociaux.

Continuer à lire Show less

Les plus récents assouplissements aux mesures sanitaires annoncées hier, le 25 janvier, par le gouvernement et la Santé publique ont calmé les ardeurs de la pâtissière de Jonquière, Stéphanie Hariot, qui ne défiera finalement pas les consignes pour une deuxième semaine consécutive.

La propriétaire de Vite des péchés avait retenu l'attention des médias en accueillant des client.es dans la salle à manger de son commerce, le 20 janvier dernier, malgré l'interdiction de le faire. Des policier.ères s'étaient alors rendu.es sur son lieu de travail pour lui parler.

Continuer à lire Show less

Après le fameux « ça va bien aller » et les « petits party », les expressions utilisées par François Legault font encore jaser. Alors que le gouvernement a annoncé sa première phase de déconfinement en conférence de presse ce 25 janvier, le premier ministre a affirmé qu'il « faut y aller mollo », ce qui n'a pas manqué de faire réagir les Québécois.es sur Internet.

Sur GoogleTrends, on peut voir que le terme « mollo » a explosé dans les recherches au Québec dès 14 h 08, soit l'heure à laquelle le gouvernement a fait ses annonces. Ce sont les habitant.es de la ville de Sherbrooke, Québec, Gatineau, Laval, Montréal, Longueuil et Trois-Rivière qui auraient le plus tapé ce terme sur leur barre de recherche Google.

Continuer à lire Show less

Tu vas enfin pouvoir revoir tes proches dans les prochains jours. François Legault a annoncé en conférence de presse ce 25 janvier que les rassemblements privés seront permis au Québec dès la fin du mois, sous certaines conditions. Alors si tu te demandes ce que ça implique, voici tout ce que tu dois savoir.

« Je vous annonce qu'à partir de lundi prochain, le 31 janvier, ça va être possible de se voir dans les maisons, les logements, quatre personnes, maximum deux bulles. Donc, ça peut être quatre personnes d'adresses différentes ou deux bulles de deux maisons différentes pour aller à plus que quatre personnes », a indiqué le premier ministre.

Continuer à lire Show less