Recherche sur Narcity

Un homme dans une « van blanche » interpelle une femme à Longueuil et la police l’arrête

Des témoins se sont interposés.

Journaliste nouvelles, Narcity Québec
Une voiture de police de la Ville de Longueuil.

Une voiture de police de la Ville de Longueuil.

Une histoire qui demeure plutôt mystérieuse s'est déroulée à Longueuil le 17 mars dernier vers 23 h. Selon une publication sur la page Spotted : Longueuil, une personne et son conjoint racontent avoir entendu de leur balcon de la rue Lamarre « une jeune femme crier super fort "Va t'en arrête de me suivre." » Le suspect se trouvait dans une « van blanche de modèle Ford », selon ces témoins.

L'homme présent sur le balcon se serait alors rendu dans la rue pour s'interposer et le conducteur serait descendu du véhicule pour « [s']avancer » vers lui.

« Suite à une mini altercation, j’ai été voir aussi en appelant la police, en moins d’une minute les policiers étaient sur place. Le suspect s’est fait arrêter et va être accusé de tentative d’enlèvement (de ce qu’on s’est fait dire par les policiers), sa van a aussi été remorquée. La jeune fille était sous le choc, mais est en sécurité au moins », poursuit la publication sur la page Spotted.

Contacté par Narcity, le Service de police de l'Agglomération de Longueuil confirme partiellement les faits, mais indique qu'il ne s'agissait pas d'une tentative d'enlèvement.

« Un événement a eu lieu le jeudi 17 mars dernier vers 23 h sur la rue Lamarre à Longueuil dans le secteur du Vieux-Longueuil. Un suspect, un homme âgé de 25 ans, a abordé une jeune femme alors qu’il se trouvait à bord d’un camion. Il est ensuite descendu de son véhicule pour l’aborder à nouveau. Un citoyen s’est interposé et il y a eu une altercation physique avec le suspect. Les policiers sont arrivés rapidement sur les lieux et le suspect a été arrêté », raconte la police de Longueuil dans un courriel.

Le SPAL mentionne que des accusations ont été portées. « À la lumière des circonstances et suite aux témoignages et éléments recueillis, il ne s’agirait pas d’une tentative d’enlèvement. Les accusations retenues par le DPCP sont agression armée et avoir proféré des menaces. Le dossier est traité à ce moment-ci comme un événement isolé », indique-t-on.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

Recommandé pour toi

Loading...