Le Service de police de Granby, en collaboration avec la santé publique de l'Estrie, a tenu à mettre en garde la population contre une nouvelle drogue distribuée sous forme de bonbon, ressemblant à ceux de la marque Pez. 

C'est le 21 septembre dernier qu'un avis a été publié à propos de cette dernière via les réseaux sociaux

La sélection de l'éditeur: Les Costco du Grand Montréal sont déjà en manque de papier de toilette

De quoi sont composés les comprimés?

Le Service de police de Granby indique que lesdits faux bonbons (voir la photo ci-dessus) sont distribués sur le marché noir et contiennent de la cocaïne et des benzodiazépines, une substance appartenant à la famille des dépresseurs.

« La quantité présente de chaque substance peut différer d’un
bonbon à l’autre. Il est donc impossible de déterminer le degré de dangerosité pour la santé lors de l’ingestion », peut-on lire dans un communiqué.

C'est en juin dernier, dans le cadre d’une opération antidrogue, que plus de 300 comprimés ont été saisis par les enquêteurs d'ACCES cannabis. En avril dernier, d'autres bonbons avaient également été saisis lors d’une interception sur la route. Suite à des analyses de Santé Canada, on a constaté qu’il s’agissait de la même substance illicite.

Alors qu'on sait que la drogue circule en Estrie, TVA Nouvelles rapportait, le 22 septembre dernier, que deux victimes auraient été attribuées à celle-ci. Un jeune homme de 19 ans de Saint-Jean-sur-Richelieu serait mort d'une surdose et une jeune femme de Saint-Jérôme serait en état neurovégétatif.

Toutefois, la police de Granby n'a pu confirmer à Narcity si ces cas ont réellement été causés par les faux bonbons se retrouvant aussi sur son territoire.

Quelles sont les précautions à prendre?

Des précautions sont à prendre afin de s'assurer de la sécurité de tous. 

La porte-parole de la police de Granby, Caroline Garand, indique à Narcity Québec qu' « à partir du moment que ça traîne quelque part et que ce n'est pas emballé, pas dans l'emballage de Pez, il faut se méfier » (voir l'emballage et le vrai bonbon ci-dessus).

« Malgré qu’il peut être attrayant et sembler inoffensif pour
la clientèle jeunesse de consommer de tels bonbons, L’HEURE EST À LA VIGILANCE! », selon les autorités. 

D'ailleurs, c'est cette clientèle qui est tout particulièrement ciblée par ce nouveau produit et les parents se doivent d'être prudents.

Y aura-t-il davantage de prévention à ce sujet en vue d'Halloween?

Avec Halloween qui approche à grands pas, un tel bonbon pourrait causer des inquiétudes chez la population. 

« Honnêtement, on n'y avait pas tant pensé. On a plus pensé à la rentrée scolaire et à nos adolescents », répond l'agente Garand à cette question. 

De la prévention et la diffusion d'informations à ce sujet ont donc été faites pour éviter des incidents lors de la rentrée.

Les Québécois devraient d'ailleurs appliquer les mêmes principes lors d'Halloween 2020. Un bonbon non emballé ne devrait tout simplement pas être consommé, même s'il semble attirant. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications