Après les bars, les restaurants et les bibliothèques, ce sera au tour des centres de conditionnement physique en zone rouge de passer au tordeur. Dès jeudi le 8 octobre, les gyms devront fermer leurs portes jusqu’à nouvel ordre.

La ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, en a fait l’annonce, ce lundi 5 octobre, lors d’une conférence de presse.

Ainsi, les règles sanitaires se resserrent de plus en plus en zone rouge, afin de juguler la propagation de COVID-19.

Je vous assure que ce n’est vraiment pas de gaieté de cœur que je suis devant vous aujourd’hui. Je sais à quel point le sport est important.


Isabelle Charest

« Malheureusement, les centres de conditionnement physique devront fermer. Je tiens par contre à rassurer les propriétaires — vous serez éligible à recevoir une aide financière du ministère de l’Économie », ajoute Mme Charest.

Dès jeudi, l’ensemble des activités associatives devront cesser, et ce, jusqu’au 28 octobre. Ainsi, tous les sports pratiqués en groupe, les compétitions, les parties et les activités organisées ne pourront pas avoir lieu, confirme la ministre. 

Ainsi, seuls les activités individuelles ou en duo et les entraînements sous forme individuelle demeureront permis.

Toutefois, elle tient à préciser que « ça ne veut pas dire qu’il faut arrêter de bouger », tant à l’extérieur qu’à l’extérieur, précise Mme Charest. 

« S’il y a une personne qui est convaincue de l’efficacité du sport, c’est bien moi », lance l’ancienne patineuse de vitesse et athlète olympique.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications