Restaurants, bars et salles de réception : avec un verre d’alcool dans le nez, les règles sanitaires peuvent parfois prendre le champ gauche. Voilà que le gouvernement du Québec annonce que les policiers du Québec se feront plus présents ce week-end dans ces établissements et pourront donner des amendes salées.

C’est la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, qui en a fait l’annonce, ce vendredi 18 septembre, en compagnie des directeurs des services de police de Montréal, de Québec et de la Sureté du Québec.

L'opération OSCAR, pour Opération Systématisée Comportements À Risque, aura lieu tout le long de cette fin de semaine et visera plus de 1 000 établissements titulaires d'un permis d'alcool.

Les corps policiers pourront effectuer un signalement à la Santé publique et à la Régie des alcools, des courses et des jeux du Québec (RACJQ), si des activités représentent « une menace à la santé ».

Ainsi, les divers corps policiers de la province vérifieront si les clients et les propriétaires des établissements respectent les consignes de la santé publique.

« Nos policiers vont appliquer les lois », a affirmé Mme Guilbault, précisant que les propriétaires et les clients pourront recevoir des amendes allant de 400 $ à 6 000 $, si les règles ne sont pas suivies.

Ce sont tous les établissements détenant un permis d’alcool de la province qui seront visés par ces visites improvisées, mais les corps policiers seront surtout présents dans les régions en zones jaunes.

Pour l’instant, près de 75 % du Québec, soit les régions de l’Outaouais, Montréal, Laval, la Montérégie, la Capitale-Nationale, Chaudière-Appalaches, l’Estrie et le Bas-Saint-Laurent, se situe dans une zone préalerte.

« Notre gouvernement ne ménage aucun effort afin d'éviter une deuxième vague au Québec, a précisé la ministre. Chaque geste compte et nous devons tous contribuer à freiner la propagation du virus. » 

Dans les dernières semaines, plusieurs bars de la province, comme le bar karaoké Le Kirouac à Québec, ont été à l’origine d’éclosions importantes de COVID-19, faisant ainsi grimper le nombre journalier de cas.

Cette semaine, le gouvernement Legault a annoncé que tous les établissements ayant un permis d’alcool devaient arrêter de vendre de la nourriture dès minuit.

Le Québec, qui détient une moyenne de 300 nouveaux cas par jour depuis quelque temps, en dénombre aujourd'hui 297.

VIDÉO POPULAIRE Les bars du Québec ne pourront plus vendre de nourriture après minuit

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications