La Gendarmerie royale canadienne (GRC) procède actuellement à une opération policière à Saint-Hubert en lien avec la lettre empoisonnée destinée à Donald Trump qui a été interceptée la semaine dernière par les autorités américaines.

Ce week-end, on apprenait que la lettre provenait du Canada et que le code postal affiché sur celle-ci débutait par « H4T », désignant, entre autres, le quartier Saint-Laurent, à Montréal. Un centre de tri de Postes Canada s'y trouve justement. De plus, une femme a été arrêtée dimanche en lien avec l'événement, alors qu'elle tentait d'entrer aux États-Unis par l'Ontario.

C'est via Twitter que la GRC a annoncé mener une opération policière ce lundi 21 septembre sur le boulevard Vauquelin, à St-Hubert, sur la Rive-Sud de Montréal.

Ladite lettre contenait de la ricine, une substance très toxique. La GRC indique que son « équipe d'intervention en cas d'incident chimique, biologique, radiologique, nucléaire et explosif (CBRNE) mène l’opération ».

De plus, des policiers et pompiers de la Ville de Longueuil sont aussi sur place pour assurer la sécurité de la population. 

Plus de détails sont à suivre.

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement

Via GRC Québec
Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications