Les recherches pour retrouver Martin Carpentier, soupçonné de l'enlèvement de ses deux filles, Norah et Romy, dont les corps ont été retrouvés dans un boisé le 11 juillet à Saint-Appolinaire, ont repris de plus belle ce samedi 18 juillet pour une 10e journée d'affilée. La Sûreté du Québec (SQ) a ensuite annoncé, hier en soirée, diminuer son déploiement dans le secteur de Saint-Appolinaire.

Dans un communiqué, la SQ a indiqué qu'elle « désire informer la population qu’elle module ses moyens d’enquête », et ce, dès maintenant. 

Depuis que le véhicule accidenté de Carpentier a été retrouvé le 8 juillet dernier, l'organisation aurait « reçu, traité, validé et analysé » plus de 1000 signalements.

Les vérifications à Saint-Appolinaire et les alentours auraient été effectuées.

« Les vérifications dans les environs de Saint-Apollinaire, Saint-Agapit et Laurier-Station en fonction des informations que nous possédions ont toutes été effectuées », mentionne la SQ. 

L'enquête se poursuit évidemment : 

« Nous sommes à l’affût de nouvelles informations nous permettant de redéployer nos effectifs dans d’autres secteurs. »

Les enquêteurs de la SQ auraient réévalué et adapté leur stratégie à maintes reprises depuis le début des recherches. 

Des centaines de lieux auraient déjà été fouillés par les autorités.

« Nous avons fouillé plus de 700 adresses, dépendances, chalets et autres lieux dans le but de le localiser ou d’y trouver des indices. »

La Sûreté a réitéré le fait qu'elle ne tiendra plus de points de presse pour faire une mise à jour concernant l'enquête à moins d'avoir d'autres nouvelles à émettre au public. 

Elle demande également à la population d'être vigilante et prudente et de « transmettre toute information susceptible de [les] aider en composant *4141, 310-4141 ou encore le 911 ».

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter