Suite à la manifestation contre la brutalité policière ayant eu lieu dans les rues de Montréal le dimanche 31 mai dernier, plusieurs commerces ont été vandalisés. Parmi ceux touchés, un magasin de musique, le Steve's Music, a été victime de plusieurs vols et bris. Malgré tout, l'entreprise dissocie la manifestation du vandalisme et supporte le #BlackoutTuesday en ce mardi 2 juin.

C'est après le coucher du soleil, ce 31 mai, qu'un groupe de saccageurs s'est attaqué à cette boutique d'instruments qui fait face à la rue Sainte-Catherine en brisant la vitrine ainsi que plusieurs étagères et en cambriolant des dizaines de guitares. 

Lenny Lanteigne, gérant des percussions et batteries de l'endroit, a confié à Narcity Québec qu'« il y a une ligne distincte entre cette manifestation noble et nécessaire et le fait que quelques personnes aient décidé de prendre avantage des événements ce soir-là pour défoncer [leurs] fenêtres et voler plusieurs guitares ».

« Il faut respecter le fait que les gens qui ont manifesté l’ont fait pour les bonnes raisons et ceux qui ont décidé de voler des guitares n’ont rien à faire avec ceux qui voulaient manifester pour la bonne raison. Ce sont deux mondes complètement différents », poursuit-il.

Après avoir constaté les dégâts, le Steve's Music ne s'est prononcé qu'afin de remercier les gens « pour [les] nombreux messages d'encouragement » qu'ils ont reçu. 

C'est un retour à la réalité difficile pour le magasin, qui était fermé depuis plus de deux mois :

« C’est décourageant, oui, après 9 semaines avec aucune vente et tu essaies de tout faire pour ouvrir les portes, elles ouvrent pour 5 jours et voilà, c’est ça qui se passe. C’est down, mais on va se remettre j’espère », confie le gérant des percussions et batteries. 

Les événements entourant la brutalité policière et la communauté noire ont été grandement médiatisés dans les derniers jours, donnant naissance à de nombreuses initiatives

Parmi celles-ci, on retrouve le #BlackoutTuesday qui vise à mettre nos réseaux sociaux en sourdine afin de laisser la place aux personnes de couleur. 

C'est dans ce même mouvement que le Steve's Music Store a partagé une photo indiquant le slogan « Black Lives Matter ».

« La manifestation était extrêmement importante, même à un point où je ne crois pas que tout le monde comprenne à quel point c’est important. Le fait qu’on ait perdu quelques fenêtres et [des centaines d’instruments], c’est triste, mais c’est loin d’être aussi triste que ce que M. Floyd a vécu. »

« Oui, on comprend qu’il y a une perte, mais ce sont des matériaux et c’est remplaçable. La santé et la vie humaine ne sont pas remplaçables », nous explique Lenny Lanteigne.

Malgré le sort qui s'est acharné sur la boutique en plein centre-ville de Montréal, il semblerait qu'elle éloigne ces actes violents du mouvement mis de l'avant à la fin de la manifestation.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications