En fouillant dans tes vieilles affaires, tu peux en découvrir, des trouvailles, que ce soit ton premier doudou, un tamagotchi ou une ancienne offre d’emploi, comme celle de la STM qui date de 1974 et qui refait surface. Tu verras, les conditions sont assez surprenantes.

Tu as sûrement déjà entendu cette phrase clichée : « Moi, là, dans mon temps. » Eh bien, il semble que « dans le temps », les conditions de travail n’étaient pas ce qu’elles sont aujourd’hui.

Une offre d’emploi de la Société de transport de Montréal (STM) qui date des années 1970 circule actuellement sur les réseaux sociaux. 

Outre l’indicatif régional manquant, l’entièreté de la pièce, que l’on pourrait décrire comme patrimoniale, contient plusieurs points assez propres à l’époque.

Déjà, l’âge est très bien ciblé. On ne veut rien en-bas de 21 ans, ni trop vieuxsoit au-delà de 39 ans. Il faut dire qu’à l'époque, l'espérance de vie était d'environ près de 70 ans seulement. La retraite arrivait vite. 

Puis vient le niveau de scolarité. Aujourd'hui, au 21e siècle, tu dois avoir un diplôme d'études secondaires au minimum.

En 1974, on parle d’un « cours secondaire partiel ». Tu as peut-être entendu, un jour, ton oncle ou ta tante dire « moi, j’ai arrêté à ma huitième année ». 

Huitième année. Ça en dit long sur l’époque. 

La grandeur et le poids d’un candidat potentiel semblaient aussi peser dans la balance.

Les personnes pesant plus de 130 livres et mesurant entre 5 pieds et 4 pouces et 6 pieds et 2 pouces « sans souliers » étaient prisées. 

Aujourd’hui, les sièges sont ajustables. 

Maintenant, c’est bien beau les conditions de travail qu’elles soient de nuit, de jour ou de soir. Ça, ça n’a pas changé.

Mais le salaire. Oh que le salaire a légèrement changé! En 2020, un chauffeur de la STM commence sa carrière à 26,23 $ de l’heure. 

À l’époque, on parle ici d’un généreux 4,76 $ de l’heure, soit l’équivalent d’un taux horaire de plus de 25,00 $, selon l’inflation.

Pas si mal, sachant qu’en 1974, les revenus mensuels d’une personne se situaient aux alentours de 173,00 $.

Il n’est pas vraiment mentionné dans cette offre d’antan, autre que de la « STABILITÉ », mais l’emploi actuel de chauffeur garantit un total de 40 heures par semaine.

Plusieurs avantages sociaux comme un régime d’assurances collectives, des horaires flexibles et une bonne politique de vacances sont aussi offerts.

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter