Les allégations qu’a faites Safia Nolin envers Maripier Morin furent le début d’une large couverture médiatique sur la vague de dénonciation que le Québec a connue en juillet. Dans son podcast, Jay Du Temple se prononce sur son support à Safia Nolin et sur l’importance de se remettre en question.

Lors de l’épisode 50 de Jay Du Temple discute, celui-ci recevait Katherine Levac en tant qu’invitée et ils ont rapidement plongé dans le sujet de la situation actuelle, dans ses nombreuses déclinaisons.  

De la pandémie à la culture du viol, ils ont mentionné ces sujets en suggérant qu’il est important d’en parler, afin de faire changer les choses. 

Comme exemple, l’humoriste et animateur a partagé une anecdote sur un moment où il avait vécu un inconfort face aux opinions exprimées autour de lui.

Entre l’envie de plaire et de prendre parole, Jay et Katherine parlent de malaise et de prise de conscience.

Jay raconte donc une situation qui l’a mené à se remettre en question dernièrement : 

« J’ai rejoint un ami qui était avec des gens okay. Puis je suis arrivé là et rapidement, je me suis senti pas bien, rapidement, je suis en désaccord avec tout ce que ces personnes disent. Toutes les blagues qu’ils font je les trouve déplacées…

« Ça se câlissait de la COVID et je trouvais que ça manquait de respect à plein de niveaux. »

Il explique avoir eu comme premier réflexe l’envie de s’adapter pour finalement réaliser qu’il en était incapable, car leurs propos s’éloignaient trop de ses valeurs. Il s’est donc fermé à la conversation et il n’avait plus qu’une envie ; quitter le groupe.

En rétrospection, il se serait fait la réflexion suivante :

« Est-ce que j’ai été lâche? Est-ce que j’aurais dû les confronter? Est-ce que j’aurais dû essayer de les convaincre du contraire? »

Il raconte ensuite que l’histoire de Safia Nolin et Maripier Morin a été amenée par l’un des convives : 

« Il y en a un qui m’a emmené sur le sujet de Safia Nolin et Maripier Morin. J’ai donné mon opinion, j’ai dit que j’étais là ce soir-là, j’ai dit que Safia Nolin c’est mon amie puis que je l’aime.

« Après ça, t’as beau trouver ça intense ce qui se passe, je pense pas que t’es supposé mordre quelqu’un qui n’a pas le goût d’être mordu. T'es pas supposé mordre, d'après moi, dans la vie câlisse. »

Il avoue avoir ressenti une certaine culpabilité face à sa conduite et le fait de ne pas avoir défendu ses propres opinions avec plus de fougue afin d’ouvrir la conversation sur des comportements qu’il trouvait problématiques.

Il aurait réalisé qu’il « faut rentrer dans la machine pour la changer »  et non « s’en extraire ». 

Il lève donc son chapeau aux personnes engagées qui prennent la peine de prendre parole pour faire changer les choses. Il souligne aussi l’importance de se remettre en question, afin d’être capable d’être ouvert aux nombreuses conversations qui ont lieu en ce moment.

Partage ton histoire
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter