Au cours des dernières années, les injections et « interventions mineures » ont explosé en popularité. Alors qu'on associait autrefois les injections aux personnes superficielles qui y allaient dans l'excès, on a récemment constaté que ça peut être très naturel, bien dosé, et que les utilisations sont infinies. Avec plusieurs choix de volume, les injections et « interventions mineures » servent maintenant à faire plusieurs corrections sans avoir à requérir à la chirurgie.

Évidemment, on pense instantanément aux lèvres, mais on peut aussi les utiliser pour diminuer la petite bosse sur le nez, ou même, ce que je viens de découvrir, pour atténuer les cernes et redonner de l'éclat au visage, comme plusieurs infuenceurs ont fait! On pense souvent à Kim K, mais récemment, Maude d'OD a aussi tenté l'expérience, ce qui donne envie de l'essayer également. 

À lire aussi: J'ai testé le fameux blanchiment des dents qui fait tripper les candidats d'Occupation Double

Ayant déjà essayé les injections de lèvres et adoré mon expérience, j'ai décidé de me lancer à l'eau et d'essayer cette technique qui pourrait m'aider à dire adieu à mon regard fatigué qui ne semble jamais s'améliorer, peu importe le nombre d'heures de sommeil que j'accumule: l'injection de PRP. 

J'ai donc opté pour une clinique qui a fait son nom dans la métropole: la clinique Dominique Girard, qui offre des soins médico-esthétiques à Montréal depuis 10 ans. Quand on parle de m'injecter des choses dans le visage et près des yeux, je tenais à m'assurer que ce soit quelqu'un qui sait ce qu'elle fait. 

Évidemment, je ne suis pas la cliente parfaite, à cause de mon âge assez jeune ( 27 ans ) mais j'avais envie de tenter l'expérience pour bien comprendre - et vous détailler - l'intervention. 

Comment ça fonctionne? 

Dominique m'a expliqué que c'est une intervention assez rapide: on parle d'une intervention de 20 à 45 minutes pratiquement sans douleur. En fait, le traitement s'appelle la plasmaphérèse, ou l'injection de « prp ». On prend d'abord une prise de sang. Puis, celui-ci est ensuite centrifugé pour recueillir notre plasma. Ensuite, l'infirmière peut y ajouter de l'acide hyaluronique ou non, avant de le réinjecter partout dans le visage à l'aide d'un pistolet, et sur les cernes à l'aide d'une canule. 

Le plasma riche en plaquettes réinjecté dans le derme de la peau permet d'améliorer la texture, la densité et la luminosité de la peau, de réduire les rides, ridules et cernes, d'améliorer l’aspect des cicatrices d’acné et autres bienfaits. Dominique explique que « le plasma est riche en plaquettes qui renferment les facteurs de croissance des cellules. Par petites injections, sans douleur, le plasma réinjecté produit de nouvelles cellules vivantes, de nouveaux tissus. » 

Bref, pour faire simple ça rend une apparence plus jeune et rayonnante à la peau. Assez pour me convaincre de l'essayer! 

Voici les 3 premières étapes en photo: la prise de sang, la séparation du plasma du sang, et l'insertion dans le « pistolet ». 

Via Narcity - Izabelle Bee

Sur cette photo, on peut voir la canule qui va doucement déposer le plasma dans le cerne:

Via Narcity - Izabelle Bee

Pour obtenir des résultats optimaux, on parle de 3 traitements tous espacés d'un mois. 

Les risques reliés à ça sont les mêmes que toutes les injections: des bleus et des petites cicatrices de piqûres qui disparaitront ensuite. 

La clinique refuse de faire le traitement en cas de grossesse, de traitement anticoagulant, de maladie auto-immunes, de maladie du sang ou du cancer de la peau. Comme je n'ai pas l'intention de me reproduire pour l'instant et que ma santé est super bonne, j'ai pris rendez-vous pour tester ce qui deviendrait peut-être un miracle dans ma vie. 

L'intervention - Mon expérience 

Je ne dirais pas que l'intervention est douloureuse. En fait, c'est comme un petit pincement alors que l'aiguille travaille seulement en superficie. Le « pire », c'est définitivement le son qui surprend. Comme on peut voir dans la vidéo ci-bas, l'aiguille est minuscule et vient entrer à répétition pour injecter et « blesser » la peau pour aider à la reconstruire plus belle. 

Pour le cerne, Dominique y est allée avec l'insertion d'une canule pour y aller plus en profondeur. Comme on peut voir dans la vidéo, je n’ai pas mal rien senti:

Le résultat 

J'ai fait mes traitements en juillet, en août et à la fin septembre. 

Évidemment, comme j'ai la peau d'une femme de 27 ans, et non celle d'une femme plus mure, les résultats sont moins frappants. Je trouve ça difficile de comparer avec une photo avant/après, parce que les principaux bienfaits se font au niveau de la texture de la peau et à son rayonnement. Mais une chose est certaine: j'ai un teint beaucoup moins terne, et une peau rebondie. Tu sais, quand tu vois quelqu'un, et qu'elle a un « je ne sais quoi » qui lui donne soudainement de l'éclat? 

Je vois facilement une différence au niveau de mes cicatrices d'acné (celles à droite de mon nez qui ont disparues) et l'uniformisation de mon teint, et surtout une différence au niveau de mes cernes: elle étaient très creuses et bleutées avant. 

Via iza.bee

* J'ai coupé mes yeux sur les photos car j'ai maintenant une pose de cils volume et ça affecte beaucoup la comparaison. 

De manière générale, j'aurais tendance à dire que ce soin est bel et bien efficace, mais non nécessaire avant la fin vingtaine ou le début de la trentaine. Par contre, pour celles qui commencent à ressentir la perte d'élasticité dans leur visage, ou celles qui veulent se débarrasser de cicatrices indésirables et retrouver un teint lumineux et uniforme je le recommande à 100%. 

Si tu as des questions sur le sujet, je te recommande de t'informer auprès de Dominique Girard l'infirmière qui s'est occupée de moi. 

 

 

 

 

Brise la glace et pars la discussion
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter