Voici l’île coupée de toute civilisation que tu dois découvrir au Québec

Probablement une des plus belles îles du Québec!

Des fois, t'as juste envie d'avoir un break d'humains. Même si t'es sociable, t'es soudainement tanné de devoir parler à des gens constamment, d'être entouré de plein de personnes dans les transports en commun, de sortir dans des bars/des restaurants tellement pleins à craquer que tu sens toutes sortes d'odeurs pas si appétissantes que ça...

Pour satisfaire ton besoin de te transformer en ermite, tu te cherches une destination de voyage pas trop bondée pour pouvoir souffler un peu, mais tous les endroits te semblent trop fréquentés.

À lire aussi :

J'ai la solution pour toi : l'Île Napiskau!

Sans surprise, c'est assez loin, soit à 13 bonnes heures de Montréal. C'est une île tellement perdue que son nom n'apparaît pas sur Google Maps : il faut que tu saches que l'Anse des Bonnes Femmes s'y trouve pour savoir laquelle des îles de l'Archipel de Mingan correspond à l'Île Napiskau. Tu peux la voir ici : c'est l'île entre l'Île Quarry et l'Île du Fantôme.

Sur cette île, tu peux faire principalement de la randonnée pédestre, de l'observation des monolithes et du camping. Il n'y a pas grand chose d'autres à faire et les touristes sont beaucoup moins nombreux que dans les autres parcs nationaux à cause de la situation géographique de l'Île Napiskau...

Dans l'Anse des Bonnes Femmes, il y a d'ailleurs des fossiles de toutes sortes de formes si ça te tente de découvrir des vestiges du passé et de pouvoir sortir tes découvertes à un 5 à 7 pour avoir l'air plus cultivé. 

Un autre bonus avant de te laisser regarder les belles images prises sur l'île? T'as pas à payer pour visiter parce que l'Archipel de Mingan fait partie des parcs nationaux gratuits en 2017!


via @laurahamdan

via @c4the

via @vivibaka

via @thejodemers

via @vivibaka

via @jesssbeaulieu


INFORMATIONS UTILES :

Île Niapiskau

Camping, randonnée et activité d'interprétation

Poursuis ta lecture

Partager sur Facebook

On te recommande

Véronique Béland