Malgré que les voyages non essentiels sont à éviter, ils sont toujours permis au Canada. De nombreux Québécois sont sortis ou entrés au pays dans les dernières semaines et plusieurs vols exposés à la COVID-19 ont transité par Montréal.

Ces données sont rendues publiques sur le site Web du gouvernement du Canada, mises à jour quotidiennement, et concernent les vols internationaux et intérieurs des deux dernières semaines.

La sélection de l'éditeur : Cet outil indique à quel moment tu pourrais être vacciné contre la COVID-19 au Canada

26

vols en provenance de l'international

Sur les 153 vols internationaux affichés, 26 ont atterri à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau entre le 27 décembre et le 5 janvier dernier.

De cette vingtaine de vols, onze provenaient de destinations soleil, soit Cancún (6), Fort Lauderdale (2), México (1), Port-au-Prince (1) et Varadero (1).

Quant aux autres vols, une dizaine arrivaient des États-Unis et de la France, pays fortement touchés par la pandémie.

Cinq vols en provenance de villes canadiennes ont également atterri à Montréal.

À l'opposé, treize ont décollé de la métropole et avaient au moins un cas de COVID-19 à leur bord, principalement vers Vancouver et Toronto.

À noter que les voyageurs non essentiels, qui doivent s’isoler obligatoirement à leur retour, n’auront pas droit à la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique.

En point de presse la semaine dernière, le premier ministre Justin Trudeau a affirmé que le 1 000 $ de la PCMRE n’était pas pour eux.

Les critères d'admissibilité ont maintenant été resserrés pour empêcher que ces voyageurs reçoivent des prestations pendant leur quarantaine. 

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications