Le verdict entourant le procès du magnat de l'humour au Québec, Gilbert Rozon, était fort attendu ce mardi 15 décembre en après-midi. 

Le fondateur de Juste pour Rire, accusé de viol et d'attentat à la pudeur, a été acquitté des deux chefs d'accusation qui pesaient contre lui.

Je pense que je suis un autre exemple des limites du système de justice en matière de violences sexuelles.

Annick Charette

Selon les informations de La Presse, c'est la juge Mélanie Hébert qui a acquitté Rozon suite à des versions contradictoires entre lui et la plaignante, Annick Charette.

Rappelons que les faits reprochés remontent à 1980 et seraient survenus à Saint-Sauveur, dans les Laurentides. 

C'est en 2017 que des accusations sont tombées contre lui, après qu'une vingtaine de femmes aient porté plainte contre lui.

Seulement l'une de ces plaintes avait été retenue. 

En novembre 2019, Rozon avait renoncé à une enquête préliminaire, acceptant de se rendre directement au procès et faire face aux preuves pour tenter de les discriminer. 

Plus de détails sont à venir.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications