La décision du gouvernement du Québec de rendre les infirmières praticiennes spécialisées (IPS) plus automones remonte au printemps 2019, mais ce sera en janvier 2021 que leurs nouveaux pouvoirs entreront officiellement en vigueur.

À partir du 25 janvier, elles pourront, sans la surveillance d'un médecin, « diagnostiquer des maladies et faire des plans de traitement pour [...] le diabète, l'hypertension, l'asthme et les maladies pulmonaires obstructives chroniques » a annoncé le communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

La sélection de l'éditeur : Le Québec va «frapper un mur» si la population ne respecte pas les règles durant les Fêtes

25 janvier 2021

Entrée en vigueur des nouveaux pouvoirs des infirmières spécialisées

Les nouveaux pouvoirs de ces « super infirmières » incluent aussi la possibilité d'effectuer des suivis de grossesse en toute autonomie.

Pour être considéré IPS, le ou la professionnel(le) doit détenir une maîtrise en sciences infirmières ainsi qu'une expérience clinique spécialisée. Cette décision a pour objectif de rendre l'accès aux soins de santé plus facile pour les Québécois. 

En date du mois d'octobre 2020, selon un rapport du ministère de la Santé et des Services sociaux, 597 484 personnes étaient sur la liste d'attente du Guichet d'accès à un médecin de famille.

Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, déclare dans le communiqué que « notre réseau de la santé souhaite compter sur l'expertise de 2 000 infirmières praticiennes spécialisées dès 2024-2025. »

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications