Bien que les rassemblements durant le temps des Fêtes soient conditionnels à la situation sanitaire de la province, le souper de Noël au Québec sera différent, puisque des règles s’imposeront.

Sandwichs pas de croûtes, saucisses cocktail dans le sirop, crudités : les Québécois et Québécoises pourront-ils manger ce qu’ils veulent durant les rassemblements du réveillon?

Pas nécessairement, précise le gouvernement sur son site Internet.

La sélection de l'éditeur : Khate Lessard souligne le 1er anniversaire de sa vaginoplastie avec des photos sans tabous

Les buffets ne sont pas recommandés, car les gens doivent se déplacer et peuvent se trouver ainsi à moins de deux mètres.

Gouvernement du Québec

Ainsi, un buffet augmenterait les risques de transmission de la COVID-19, selon Québec.

Toutefois, le gouvernement précise qu'il n’y a « pas d’évidence de transmission » du virus par les aliments, mais propose les repas partagés.

« Nous recommandons toutefois que les gens se lavent les mains avant et après le repas », peut-on lire, tout en demeurant assis à une distance de deux mètres.

L'hôte devra, quant à lui, s'occuper de servir le repas à ses invités et porter le masque ou le couvre-visage.

Du côté d'Ottawa, l'Agence de Santé publique du Canada abonde en ce sens en proposant de servir « des hors-d’œuvre en portions plutôt que des trempettes et des bols à collation partagés que plusieurs personnes toucheront ».

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications