Alors que le Québec est en pleine deuxième vague, des gyms ont menacé le gouvernement d'ouvrir leurs portes cette semaine. Malgré le fait qu'ils se soient rétractés, le gouvernement rappelle aujourd'hui que les Québécois risquent jusqu'à 6 000 $ d'amende en zone rouge, s'ils vont dans des lieux interdits.

François Legault avait averti la population, plus tôt cette semaine, qu'un décret allait être adopté afin que des sanctions soient imposées non seulement aux propriétaires d'établissement qui décident de rouvrir, mais aussi aux clients qui s'y présentent.  

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a publié l'information du nouveau décret via son compte Twitter le 28 octobre en fin de journée. 

Le décret stipule qu'il est « interdit à quiconque de se trouver dans un lieu dont les activités sont suspendues ».

Les personnes qui seraient tentées de contourner cette règle s'exposent à des amendes de 1 000 $ à 6 000 $. 

M. Dubé rappelle aussi que cette restriction ne concerne pas seulement les gyms, mais aussi les « salles à manger de restaurants, les bars ou les cinémas ». 

À noter que les mesures implantées en zone rouge ont été prolongées et demeureront en vigueur jusqu'au 23 novembre prochain.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications