La vague de dénonciation que le Québec connaît en ce moment a, en plus d'avoir offert une voix à de nombreuses victimes, encouragé certains individus à observer et analyser leur propre comportement ces derniers jours. À son tour, Alex Nevsky admet avoir eu des comportements abusifs par le passé à travers une publication Instagram parue ce vendredi. 

C'est après avoir pris connaissance d'un courriel envoyé par son ex-conjointe que l'auteur-compositeur-interprète a pris conscience de la toxicité de certains de ces actes. 

« Je découvre comment, par ce que je croyais être de l'amour, j'ai fait et je fais encore parfois du chantage émotionnel, comment j'ai des attentes irréalistes face à la sexualité dans un couple. 

« Je découvre à 34 ans comment certains de mes comportements sont abusifs. [...] Je l'ai privée de sa voix et de sa force. »

Dans son message, Alex Nevsky admet découvrir ce qu'est la coercition sexuelle, définie comme « l'utilisation de manipulation, de menaces, et de pression psychologique et physique dans le but d'obtenir des relations et/ou activités sexuelles avec un(e) partenaire non-consentant » par la sexologue et psychologue Mélanie Brousseau.

L'homme reconnaît qu'il n'avait jamais réalisé l'ampleur du problème et prends l'entière responsabilité « pour toutes les fois où une femme s'est sentie insuffisante ou obligée d'avoir des rapports intimes avec » lui. 

Il confesse profondément regretter la manière dont il a pu agir par le passé et présente ses excuses à toutes les femmes qu'il aurait pu blesser au cours de sa vie. 

« Maintenant, je ferai tout pour en mon pouvoir pour être un allié, pour ne plus jamais défendre par mon silence ou mon inaction des agresseurs et des violeurs. »

Au Québec, plusieurs artistes ressentent présentement la répercussion de leurs actes, alors que Kévin Marquis a récemment perdu son agence et que David Desrosiers a annoncé ce jeudi soir qu'il quittait Simple Plan


On rappelle à toute personne victime de violence ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme SOS violence conjugale disponible 24/24 7 jours semaine au 1 800 363-9010.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications