Au Québec a lieu une vague de dénonciation de violences, alors que les survivants d’agressions diverses dévoilent leurs histoires et même leurs agresseurs. Les personnalités publiques embarquent également dans le mouvement et Safia Nolin a dénoncé Maripier Morin.

 


Attention, nous désirons vous avertir que cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certains lecteurs.


Depuis le début du mois de juillet, plusieurs personnes se sont tournées vers les réseaux sociaux afin de mettre en lumière les différents types de violences qu’elles vivent et valider la parole des victimes.

Dans un esprit similaire au mouvement #MeToo, les survivantes et survivants d’agressions sexuelles utilisent les outils du Web afin de faire entendre leurs voix, alors que les statistiques prouvent que le système judiciaire n’apporte pas fréquemment justice aux victimes.

C’est donc le 7 juillet au soir que Safia Nolin, comme de nombreuses autres, a pris parole afin de partager son expérience dans une story Instagram.

Selon Safia, les événements se seraient passés en mai 2018, dans un bar de la métropole. Elle décrit ensuite leur rencontre et les moments où elle se serait sentie inconfortable, comme lorsqu’elle affirme avoir été « comme un bloc de glace ».

La chanteuse affirme aussi que Maripier lui aurait dit des propos déplacés tout en la caressant : 

« Elle m’a dit qu’elle allait me mettre dans une cage, qu’elle allait me nourrir. Tout cela sur un ton super sexuel et en me caressant les bras. »

Nous avons contacté l'équipe de Maripier Morin, sans retour pour le moment. L'article sera mis à jour lors d'une réponse officielle. 

Safia affirme aussi avoir été mordue par l’animatrice, lui laissant une marque qui est restée sur sa cuisse durant plusieurs jours. 

Dans son message, Safia rappelle le fait qu’une agression peut être faite par n’importe qui, même si c’est « une femme et quelle mesure 4p11 ».

Finalement, elle a confié avoir peur de dire de qui il s’agissait, pour ensuite donner le nom de Maripier Morin. 

Elle a ensuite remercié les abonnés qui lui ont donné leur support suite à cette déclaration.

Pour l'instant, aucune information concernant des actions légales n’a été divulguée.


On rappelle à toute personne victime de violence ou connaissant une personne en détresse que plusieurs ressources existent, comme SOS violence conjugale disponible 24/24 7 jours semaine au 1 800 363-9010.

Les commentaires sont maintenant fermés.
Paramètres de compte
Notifications
Favoris
Me déconnecter

Enregistre cet appareil afin de recevoir des notifications