Sign in
Application du passeport vaccinal : Quand vas-tu l'avoir ?

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a indiqué sur Twitter, ce mercredi 11 août, que les Québécois.es pourront télécharger l'application de lecture du code QR à compter du 23 août partout dans la province.

En prévision du déploiement du passeport vaccinal ce 1er septembre, les personnes entièrement vacciné.es pourront enregistrer leurs codes QR dans cette application afin d'accéder exclusivement à certaines activités et services non essentiels.

Dans le tweet de Dubé, il est possible de voir un aperçu de l'application.

La mention « Adéquatement Protégé » sera inscrite en dessous du nom d'une personne entièrement vaccinée. L'inscription « Non adéquatement Protégé » sera affichée sur l'application d'une personne qui n'a pas reçu ses deux doses de vaccins.

Le passeport vaccinal sera requis pour avoir accès, notamment, à des événements publics « à fort achalandage », comme les festivals, mais aussi pour les activités de socialisation « à haut taux de contact », par exemple, les restaurants.

Une « liste exhaustive » des commerces visés par la mesure sera révélée au grand public le 23 août, le même jour où l'application sera disponible.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Santé Canada a un site Internet complet qui peut répondre à toutes tes questions au niveau des vaccins. Pour plus d'informations, c'est ici.

De fausses applications du passeport vaccinal disponibles sur Google Play au Québec

Le gouvernement demande aux Québécois d'être vigilants.

Si tu possèdes un Android, tu devrais faire attention avant de télécharger ton code QR sur ton cellulaire puisque de fausses applications du passeport vaccinal ont été approuvées au téléchargement sur Google Play au Québec ces derniers jours et le ministère de la Santé et des Services sociaux lance un appel à la vigilance.

« Selon les informations reçues, des personnes auraient copié le visuel développé pour l'application VaxiCode et auraient réussi à faire approuver ces fausses applications pour téléchargement sur Google Play. Dès que le MSSS a été mis au fait de cette situation, des démarches ont été faites auprès de Google afin de faire retirer les fausses applications dans les plus brefs délais », a indiqué le gouvernement dans un communiqué de presse du 24 septembre.

Continuer à lire Show less

Guillaume Lemay-Thivierge répond à la saga sur son statut vaccinal et «rectifie les faits»

« Cette démarche est personnelle et je respecterai toujours celle des autres. »

Le comédien et réalisateur Guillaume Lemay-Thivierge est sur toutes les lèvres depuis qu'un article de La Presse a révélé ce 23 septembre, qu'il n'était pas vacciné et que ça lui aurait causé des ennuis professionnels. Suite à cela, l'animateur de Chanteurs masqués a tenu à « rectifier les faits ».

« À ce jour, je n'ai jamais partagé ou pris position dans les médias au sujet de mon statut vaccinal ou sur celui de quiconque. Il s'agit d'ailleurs d'une information personnelle et confidentielle qui n'aurait jamais dû se retrouver sur la place publique », a indiqué Guillaume Lemay-Thivierge dans une déclaration envoyée aux médias, tard en soirée, ce 23 septembre.

Continuer à lire Show less

Aux grands maux, les grands remèdes! Ou plutôt dans ce cas-ci : Aux grands maux, les grands chèques. Le gouvernement du Québec a voulu faire « une petite révolution dans la gestion du réseau de la santé » en annonçant des bonis de 12 000 $ à 18 000 $ pour les infirmières à temps plein de la province.

« Ce qu'on a essayé de faire, c'est de penser en dehors de la boîte [...] je dirais même en dehors de la bureaucratie et des anciennes façons de faire », a lancé le premier ministre François Legault, en conférence de presse ce 23 septembre.

Continuer à lire Show less

Ça brasse à l'Assemblée nationale. Le gouvernement caquiste a présenté un projet de loi ce 23 septembre voulant interdire les manifestations anti-vaccins et contre les mesures sanitaires près des écoles, hôpitaux, centres de dépistage ou de vaccination et autres lieux publics de santé ou scolaire.

« Il est interdit à quiconque de se trouver à moins de 50 mètres du terrain des lieux suivants afin de manifester, de quelque manière que ce soit, en lien avec les mesures sanitaires [...] la vaccination contre la COVID-19 ou toute autre recommandation relative à la pandémie de la COVID-19 émise par les autorités de santé publique », peut-on lire dans le document.

Continuer à lire Show less