Recherche sur Narcity

Afin d'éviter un confinement généralisé, le passeport vaccinal pourrait être utilisé dans certains endroits après le 1er septembre en cas d'éclosions importantes au Québec. C'est ce qu'a annoncé en point de presse ce jeudi 8 juillet le ministre de la Santé et des Services sociaux (MSSS), Christian Dubé.

La preuve de vaccination à deux doses contre la COVID-19 pourrait donc être exigée « uniquement pour les services non essentiels », et représenterait un autre outil pour la « gestion de cas et de contacts ».

Le ministre Dubé a offert quelques exemples de secteurs d'activités, divisés en deux niveaux de risque, où l'on pourrait exiger le passeport vaccinal dès la fin de l'été.

Parmi les lieux « à risque élevé », on compte notamment les gyms, les bars et les endroits où sont pratiqués les sports d'équipe avec contacts.

Parmi les lieux « à risque modéré », le ministre de la Santé a mentionné les salles d'arts et de spectacles, les festivals ainsi que les auditoires de matchs sportifs.

« Les éclosions, quand elles vont arriver — malheureusement il va y en avoir — elles vont être très ciblées à un endroit. [...] C'est pour ça qu'on change d'approche de gestion de crise », a résumé Christian Dubé, indiquant du même fait que cela remplacera le confinement complet de certains secteurs.

Il a précisé en affirmant : « Au lieu de fermer les gyms pendant un certain temps parce qu'il y a des éclosions, on va permettre seulement à ceux qui sont doublement vaccinés de continuer d'aller au gym ».

Le gouvernement se donne les deux prochains mois pour peaufiner tous les détails de ce passeport vaccinal.

From Your Site Articles
Recommandé pour toi

Loading...