FR - Nouvelles

Un sondage révèle pourquoi certains Canadiens sont contre la vaccination

Il y en a une plus populaire que les autres.

Vaccination au Canada : Pourquoi certains Canadiens sont contre

Alors que les objectifs de vaccination vont bon train d'un océan à l'autre, plusieurs Canadiens et Canadiennes restent réticent.es face à la vaccination contre la COVID-19. Si 75 % de la population est inoculée au Québec, il en reste tout de même 25 % qui ne le sont pas et voici quelques-unes des raisons pourquoi.

Selon le plus récent sondage Léger, publié ce vendredi 20 août et réalisé auprès de 1 515 répondant.es, une minorité d'entre elleux ont affirmé ne pas avoir l'intention de se faire vacciner.

En raison de la « nouveauté » des vaccins et « le manque de tests et de recherches », 71 % ont répondu ne pas croire que les vaccins sont sûrs, alors que 20 % stipulent que les vaccins ne sont « qu'une ruse des gouvernements pour nous contrôler plus », et 10 % ne croient tout simplement pas aux vaccins.

Les Québécois.es ont été spécialement sondé.es sur le passeport vaccinal, qui entrera en vigueur le 1er septembre prochain et iels sont 81 % à être en faveur d'une telle mesure.

En revanche, chez les 18-34 ans, l'engouement est moindre. 69 % d'entre elleux sont pour l'instauration du passeport vaccinal. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a confirmé à Narcity que seul.es 58 % des 18-29 ans avaient reçu une deuxième dose, et 65 % chez les 30-39 ans, en date du 19 août.

Ce vendredi 20 août, le ministre de la Santé, Christian Dubé, a confirmé que la province avait atteint son objectif de 75 % quant à l'administration d'une deuxième dose chez les 12 ans et plus, et ce, près de deux semaines avant le temps.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

La photo de couverture est utilisée à titre indicatif seulement.

Santé Canada a un site Internet complet qui peut répondre à toutes tes questions au niveau des vaccins. Pour plus d'informations, c'est ici.

Des études préliminaires réalisées en laboratoire prouveraient l'efficacité d'une troisième dose du vaccin Pzifer-BioNTech contre le variant Omicron du virus causant la COVID-19. Les experts confirment, toutefois, que deux doses aideraient à réduire les effets de la maladie, sans toutefois la neutraliser.

En effet, dans un communiqué partagé le 8 décembre 2021, la compagnie pharmaceutique américaine souligne que : « Les études de laboratoire préliminaires démontrent que trois doses du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 neutralisent le variant Omicron, tandis que deux doses présentent des titres de neutralisation significativement réduits. »

Continuer à lire Show less

À un peu plus de deux semaines de Noël, le gouvernement du Québec n'avait toujours pas annoncé les mesures du temps des Fêtes, mais on apprend ce 7 décembre qu'un assouplissement important entrera en vigueur juste à temps pour ton réveillon. Eh oui, ta liste d'invités pourra s'allonger, car la limite de personnes permises dans les rassemblements et partys privés passera prochainement de dix à vingt personnes.

« Je vous ai assez fait languir », a lancé le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, en point de presse. « La Santé publique recommande des assouplissements dans les rassemblements privés pouvant aller jusqu'à 20 personnes vaccinées à compter du 23 décembre. »

Continuer à lire Show less

Le studio de Tout le monde en parle était rempli d'invités pour la dernière émission de l'année et ça a été mouvementé tout au long de la soirée. Si le retour d'un soir de Dany Turcotte en tant que coanimateur a fait jaser, un commentaire de Louis Morissette sur le vaccin Medicago n'est pas non plus passé inaperçu.

C'est lors de l'entrevue avec les docteures Caroline Quach et Cécile Tremblay que le comédien en a profité pour poser une question sur un ton blagueur : « Qu'est-ce qui arrive avec le vaccin Medicago? Je demande pour un ami. Je voulais savoir si c'est pour bientôt... »

Continuer à lire Show less

Les restrictions de voyage ont été mises à jour le 30 novembre au Canada en raison du variant Omicron. Vendredi le 3 décembre, le gouvernement a rappelé qu'il était obligatoire pour tous.tes les voyageur.euses d'utiliser l'application ArriveCAN pour entrer sur le territoire, quelle que soit la durée de l'escapade à l'étranger ou le pays de provenance.

« J'aimerais également rappeler à tous les voyageurs, Canadiens et ressortissants étrangers qui voyagent par voie terrestre, aérienne ou maritime pour des voyages longs ou courts, de soumettre leurs informations de santé et de voyage dans l'application ou le site Web gratuit ArriveCAN avant d'arriver au Canada », a déclaré Jean-Yves Duclos, le ministre de la Santé au fédéral, avant d'ajouter : « C'est obligatoire ».

Continuer à lire Show less