La campagne de vaccination contre la COVID-19 bat son plein, alors que tout adulte de 18 ans et plus peut prendre rendez-vous pour recevoir sa première dose. Depuis hier, un code QR a commencé à être distribué aux Québécois.es vacciné.es.

Sur son compte Twitter, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé que ce sont plus de 84 000 personnes déjà vaccinées qui ont téléchargé leur preuve vaccinale électronique, disponible depuis hier seulement.



Quand vas-tu recevoir ton code QR?

En entrevue à la radio de Radio-Canada ce vendredi 14 mai, le directeur national de santé publique du Québec, Dr Horacio Arruda, a précisé les raisons pour lesquelles certain.es Québécois.es n'ont toujours pas reçu leur preuve électronique à l'adresse courriel indiquée sur le site gouvernemental Clic Santé.

« Ceux qui ont été vaccinés avant [le 13 mai] vont recevoir la même notification dans quelques semaines », indique Dr Arruda, ajoutant qu'il fallait récupérer les adresses courriel des derniers mois.

À quoi ça va servir exactement?

Pour l'instant, le code QR ne servira que de preuve qu'une personne a été vaccinée, comme la version papier remise lors de la vaccination, qui indique le type et la sorte de vaccin que le.a patient.e a reçu.

Sur Twitter, Christian Dubé a mentionné que cette preuve vaccinale électronique sera mise à jour une fois la seconde dose administrée.

Il a aussi souligné que la santé publique poursuivait ses « travaux intensifs », quant à l'utilisation potentielle du code QR.

Rappelons qu'une personne qui reçoit sa preuve n'est pas dans l'obligation de le télécharger.

Est-ce que ça pourrait devenir un passeport vaccinal?

« On n'est pas rendu là » a affirmé cette semaine le ministre Dubé à Narcity. Selon lui, si les Québécois.es avaient uniquement une preuve vaccinale électronique plutôt qu'un passeport vaccinal, il en sera « très heureux ».

En date du 14 mai, 59 % de la population vaccinable ont reçu ou pris rendez-vous pour un vaccin, alors que l'objectif au 24 juin est de 75 %.

Hier, ce sont plus de 110 000 doses qui ont été administrées en 24 heures, toute tranche d'âge confondue.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.