Sign in
FR - Nouvelles

Corps d’une femme jeté aux ordures : Les services d’urgence de Sherbrooke s’expliquent

Ils croyaient qu'il s'agissait d'un mannequin en silicone.

Corps jeté aux ordures : La police de Sherbrooke s'explique

Attention, cet article contient du contenu graphique qui pourrait choquer certain.es lecteur.trices.

Les services d'urgence de Sherbrooke ont tenu à s'expliquer, ce jeudi 29 juillet, alors qu'ils ont jeté par erreur dans un conteneur à déchets le corps calciné d'une femme qui se serait immolée. Ils croyaient qu'il s'agissait d'un mannequin en silicone.

Le Service de police de Sherbrooke (SPS) et le Service de protection contre les incendies de la Ville de Sherbrooke (SPCIS) sont revenus sur les événements, lors d'une conférence de presse, affirmant d'une part être désolés et de « tout cœur » avec la famille, et d'une autre être abasourdis.

« Nous prenons la situation très au sérieux, a déclaré le directeur du SPCIS, Stéphane Simoneau. Je m'engage personnellement à faire toute la lumière sur cette intervention qui est pour le moins inusitée, peut-être choquante. »

Retour sur les faits

Vers 10 h 04, le 23 juillet dernier, le SPCIS a été appelé pour un feu dans un boisé à l'intersection des rues Roy et Cabana. Des témoins auraient aperçu une personne brûler un mannequin en silicone.

Le Service de police de Sherbrooke a été appelé en renfort et, quelques minutes après leur arrivée, les deux instances ont décidé de jeter ce qui s'apparente à être un mannequin dans le conteneur à ordure du SPS, inaccessible au public.

Vers 14 h 15, un homme contacte le SPS pour signaler la disparition de sa conjointe, qui serait en détresse psychologique.

Après avoir déclenché une enquête, le SPS repère, grâce aux signaux cellulaires, la voiture de la dame de 64 ans non loin du feu déclaré plus tôt en matinée.

« Vers 18 h 30, la décision est prise d'aller récupérer le prétendu mannequin pour voir s'il n'apportait pas d'éléments à la recherche », a précisé le directeur du SPS, Danny McConnell.

C'est à ce moment que les intervant.es auraient constaté qu'il s'agissait bel et bien de la femme disparue. Elle se serait enlevé la vie en s'immolant par le feu, selon les précisions.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Crime économique, assassinats, disparition : les enquêtes, ce n'est pas ça qui manque dans District 31, depuis les dernières semaines. Les téléspectateurs peuvent être mélangés et ça vaut la peine de démêler le tout.

Il est facile de s'y perdre. Il suffit de manquer un épisode pour rater un indice important pour retrouver telle personne ou tel suspect. 

Continuer à lire Show less

Durant le couvre-feu au Québec, certaines personnes ont la permission de sortir dans les rues, dont les personnes ayant un animal de compagnie. Aux grands maux les grands moyens, puisque, pour défier le couvre-feu, une femme de Sherbrooke a décidé de promener son chum au bout d'une laisse.

C'est ce qu'a confirmé le Service de police de Sherbrooke à nos collègues de MTL Blog. Selon divers médias, il s'agirait de son conjoint.

Continuer à lire Show less