Recherche sur Narcity

Hausse des cas de COVID-19 : Dr Boileau se prononce sur le possible retour des mesures

Le Québec se dirige vers une 7e vague.

Éditrice, Narcity Québec
​Luc Boileau.

Luc Boileau.

Si l'Institut national de santé publique du Québec n'a pas encore déclaré officiellement que le Québec vit une septième vague de COVID-19 actuellement, le directeur national de santé publique Dr Luc Boileau, lui, ne cache pas qu'il serait évident qu'on soit en plein dedans.

« On a une hausse de cas partout, une hausse des hospitalisations bien sûr et des nouveaux variants. [...] On est un peu en avance sur le reste du Canada, [...] mais on est clairement dans une situation où est-ce qu'il y a une vague », a-t-il affirmé en entrevue à Salut Bonjourle jeudi matin 7 juillet.

Même s'il est d'avis que ce ne sera pas une vague aussi importante que celle que l'on a connue à l'hiver dernier, la situation demeure sérieuse et doit être traitée avec des comportements adaptés.

L'arrivée de cette septième vague pourrait en inquiéter plusieurs qui craignent le retour des mesures sanitaires strictes et populationnelles comme le port du masque obligatoire. Dr Boileau a cependant été clair à ce sujet : « Nous n'irons pas vers de nouvelles mesures qui vont réimposer une situation d'urgence sanitaire. [...] On n'a pas besoin pour l'instant d'aller avec des mesures qui vont faire en sorte qu'on va ramener plusieurs choses en arrière. »

La Santé publique invite plutôt la population à adopter une hygiène sanitaire plus prudente, et plus particulièrement les personnes vulnérables qui sont fortement encouragées à porter le masque dans des lieux publics plus à risque.

Selon Dr Boileau, la remontée des cas actuelle s'explique principalement en raison des personnes infectées qui ne s'isoleraient pas adéquatement.

« Pourquoi on a tant de cas? Parce que ça se propage. Pourquoi ça se propage? Parce que quand quelqu'un l'a, il ne s'isole pas. Les gens pensent qu'après quelques jours, ils se sentent mieux et ils peuvent ressortir. Non! C'est un isolement à la maison, ça dure toujours dix jours », a-t-il lancé avec vigueur.

L'autre mot d'ordre des autorités sanitaires est la vaccination : « Ceux qui n'ont pas eu leur quatrième dose ou leur deuxième dose de rappel, là c'est vraiment le temps d'aller la chercher parce que leur immunité va baisser. Avec une nouvelle dose de rappel, on stabilise ça et on diminue notre risque d'une hospitalisation pour une maladie plus grave », a indiqué Dr Luc Boileau.

Celui-ci sera d'ailleurs en conférence de presse avec le ministre de la Santé et des Services sociaux ce jeudi à 9 h pour faire le point sur la situation.

À noter que l'écriture inclusive est utilisée pour la rédaction de nos articles. Pour en apprendre plus sur le sujet, tu peux consulter la page de l'OQLF.

Recommandé pour toi

Loading...